PARTAGER

Fin de la campagne Remmoa Antilles-Guyane 2017

Milieu marin
Territoires
vignette_67_33
texte_p_67_33

Débutée en septembre, la campagne d’observation aérienne de la mégafaune pélagique, Remmoa Antilles-Guyane 2017, se termine en ayant accompli la totalité des survols attendus. Alors que la mission guyanaise a bénéficié de conditions météorologiques idéales permettant de boucler les survols en moins de deux semaines, la mission antillaise a été fortement perturbée par les deux cyclones qui ont touché la zone.

Retour en quelques chiffres sur ces deux mois intenses de terrain et présentation des premiers résultats marquant.

Mission guyanaise

En plus de fournir des informations sur l’état actuel des populations, la comparaison des données obtenues en 2008 et en 2017 permettra de suivre les tendances temporelles (évolution des effectifs, déplacement des aires de répartition) des différentes espèces de la mégafaune pélagique de Guyane.

En chiffres :

  • 112 000 km2 de mer échantillonnés ;
  • 15 jours passés en Guyane avec deux avions et 88 heures de vol ;
  • 121 observations de cétacés ;
  • environ 1 000 observations d'oiseaux marins ;
  • 186 observations d'autres espèces (dont tortues à écaille, tortue luth, raie manta, diable de mer, requin océanique, etc.) ;
  • plus de 300 indices d'activité humaine, dont 250 observations de macro déchets et plus de 60 bateaux de pêche ;
  • des interventions pédagogiques dans deux écoles avec plus de 200 élèves sensibilisés.
vignette_67_33
texte_p_67_33

La campagne de 2008 avait permis d’observer de nombreuses raies manta au large de la Guyane qui ont été à nouveau observées cette année.

La présence de plusieurs baleines à bosse, qui été totalement absentes des relevés de 2008, a marqué l’équipe de Remmoa.

Ces individus parfois accompagnés de leur jeune pourraient appartenir à la population de l'ouest de l'Atlantique sud qui fréquente les côtes brésiliennes pour s’y reproduire ou mettre bas. Elles auraient continué leur route jusqu’à atteindre les côtes guyanaises, au nord de l'équateur.

Mission antillaise

La première campagne de 2008 ayant eu lieu aux Antilles en février-mars et celle de 2017 en septembre-octobre, la comparaison permettant de suivre l’évolution des populations des cétacés et autre mégafaune est délicate.

Cette campagne apporte donc principalement des informations sur l’état actuel des populations qui seront utiles aux gestionnaires des Antilles comme le sanctuaire des mammifères marins Agoa.

En chiffres :

  • 180 500 km2 de mer échantillonnés (espaces marins de Saint-Martin partie française et néerlandaise,  Saba, Saint-Eustache, Saint-Barthélemy, Guadeloupe, Dominique, Martinique) ;
  • 50 jours passés aux Antilles avec deux avions et 150 heures de vol ;
  • 87 observations de cétacés ;
  • environ 700 observations d'oiseaux de mer ;
  • 130 observations d'autres espèces (dont tortues à écaille, tortue luth, raie manta, diable de mer, requin océanique, etc.) ;
  • plus de 2 000 indices d'activité humaine, dont 1 500 macro déchets et près de 90 dispositifs à concentration de poisson ;
  • des interventions pédagogiques dans trois écoles avec 600 élèves sensibilisés.
    vignette_67_33
    texte_p_67_33

    L’équipe a été marquée par l’omniprésence au large de cétacés grands plongeurs comme les cachalots, mais surtout les kogias et les baleines à bec. Un taux d’observation d’oiseaux marins particulièrement faible a été enregistré qui pourrait être accentué par les événements cycloniques.

    L’ensemble des données récoltées pendant ces deux mois de terrain vont maintenant être traitées. Les résultats définitifs seront disponibles en 2018.

    Ce travail est le fruit de la collaboration de l’Agence française pour la biodiversité qui coordonne et finance le programme Remmoa, de l’observatoire Pelagis qui met en œuvre les campagnes de terrain et exploite les résultats et d’observateurs locaux.

    Le programme Remmoa a pour objectif de réaliser des suivis de la mégafaune pélagique sur l’ensemble des eaux ultramarines françaises.

      En savoir plus :

      > Programme Remmoa

      Un grand bravo à l’équipe de  Remmoa Antilles Guyane 2017 :

      • Les scientifiques : Pierre Watremez (Agence française pour la biodiversité),  Vincent Ridoux, Olivier Van Canneyt, Sophie Laran et Ghislain Doremus (Observatoire Pelagis, Université de La Rochelle-CNRS).
      • Les observateurs : Antoine Baglan (GEPOG de Guyane), Pamela Carzon (GEMM de Polynésie), Stéphane Jeremie (Sepanmar de Martinique), Devis Monty, Aurelie Hermans-Monthy (SIF des Seychelles), Morgane Perri (AL LARK de Bretagne/Normandie), Carine Prêcheur (Martinique), Thierry Sanchez (SCO de Nouvelle-Calédonie) et Renato Rinaldi (Évasion tropicale de Guadeloupe)
      • Les pilotes et mécaniciens aéronautiques d’Aérosotravia : Clément Besse, Aurelien Bidot, Clément Chossinand, Dylan Marmonier, Augustin Rives et Jean-Philippe Pelletier.
      • La logistique : Caroline Gendreau-Rinaldi (Évasion tropicale de Guadeloupe).
      • La communication : Lisa Briot (Agence française pour la biodiversité - antenne Caraïbes et sanctuaire Agoa)