PARTAGER

La grande faune marine vue du ciel : coup d’envoi de la campagne Remmoa aux Antilles françaises et en Guyane

Connaissances
Milieu marin
Presse
vignette_67_33
texte_p_67_33

Près de dix ans après la première campagne de 2008, Remmoa (Recensement des mammifères marins et autre mégafaune pélagique par observation aérienne) revient aux Antilles et en Guyane pour deux mois d’observations aériennes des mammifères marins, requins, raies, tortues marines, oiseaux marins et grands poissons pélagiques.

Le but est de compléter les connaissances, jusqu’ici fragmentaires, sur les peuplements de ces grands animaux vivant au large (la mégafaune pélagique).

La première phase du programme REMMOA, initiée et coordonnée par l’ex-Agence des aires marines protégées (intégrée à l’Agence française pour la biodiversité en janvier 2017) et l’observatoire PELAGIS de l’Université de la Rochelle, a permis de couvrir l’ensemble des eaux tropicales françaises réparties sur les trois océans (Pacifique, Atlantique et océan Indien). L’AFB s’est engagée en 2017 à poursuivre cet ambitieux programme qui compte parmi les initiatives phares 2017 de la nouvelle Agence.  

Sur le tarmac des Antilles, les avions devraient décoller en fin de semaine pour débuter les premières observations aériennes (sous réserve du passage de la tempête tropicale IRMA). En dehors du risque de dépression tropicale, cette saison offre les meilleures conditions pour observer la mer depuis les airs. C’est à ce moment que les vents sont les plus faibles, que la mer est la plus calme ce qui rend la mégafaune pélagique plus visible. 

Le début de semaine est consacrée à la formation des observateurs, dont un certain nombre a été recruté localement par l’intermédiaire d’associations de protection de la nature. Des interventions en milieu scolaire sont également prévues pendant la campagne afin de faire découvrir l’exceptionnelle biodiversité des Antilles et de la Guyane en matière de grande faune marine. 

Ces survols doivent se poursuivre jusqu’au 22 octobre pour la zone Antilles avec comme périmètre l’espace marin autour de la Martinique, la Dominique, la Guadeloupe, Saint-Martin, Saba, Saint-Eustache et Saint-Barthélemy.  En Guyane, un deuxième avion sera mobilisé à partir du 26 septembre pour arpenter le territoire marin jusqu’au 22 octobre.

Principaux résultats de la phase 1 de Remmoa aux Antilles :

  • Une majorité de rencontres avec les mammifères marins a eu lieu au large, en particulier sur le talus atlantique qui apparaît comme un habitat préférentiel pour les cétacés dans cette zone. Des oiseaux ont été observés dans tout l’espace maritime mais la zone océanique atlantique a affiché les densités les plus faibles. 
  • Les oiseaux les plus fréquemment rencontrés au large ont été les pailles-en-queues et dans une moindre mesure les sternes « brunes » et les fous bruns.  
  • La présence la plus significative de tortues luth sur l’ensemble des survols dans les outre-mer a été enregistrée aux Antilles. 

Et en Guyane :

  • une population jusqu’alors ignorée de raies manta
  • une remarquable diversité de mammifères marins jusque là insoupçonnée, à des densités élevées pour plusieurs espèces.

Pour en savoir plus sur la nouvelle campagne Remmoa aux Antilles : 

> Communiqué de presse – 04/09/2017 [PDF]
> Dossier de presse - 04/09/2017 [PDF]

Aller plus loin : 

Programme Remmoa