PARTAGER

L’Agence française pour la biodiversité et ses partenaires décrochent le premier Life intégré français

Espaces protégés
Milieu marin
Politiques publiques

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) vient de décrocher une subvention européenne pour un projet Life intégré dédié aux habitats marins des sites Natura 2000 – qui concernent les eaux de l’Hexagone et de Corse.

C’est l’aboutissement d’un long marathon engagé depuis début 2016, à la demande du Ministère de l’environnement. Ce projet a pour finalité de maintenir ou restaurer un bon état de conservation des habitats Natura 2000.

L’AFB ne s’est pas engagée seule dans l’aventure et a notamment mobilisé des partenaires scientifiques et les réseaux de gestionnaires d’aires marines protégées.

Il s’agit du premier projet Life intégré accordé à la France par la Commission européenne depuis leur création en 2014, même si la France pourrait en obtenir de nouveau très prochainement. Ce Life intégré a déjà un petit nom : Marha, pour Marine Habitats. 

Ces projets Life intégré s’inscrivent dans la continuité des projets Life plus traditionnels. Ils couvrent une période plus longue et disposent de budget plus important, 8 ans et 22,3 millions d’euros dans le cas de Marha. Ce projet va permettre de renforcer la connaissance, le suivi et la gestion des habitats marins Natura 2000 en collaboration avec les acteurs concernés. Il doit apporter ainsi un second souffle à l’ensemble des gestionnaires de ces sites. Un vrai booster pour la protection des habitats protégés au titre des directives européennes Flore et Faune. Souvent moins connus que les espèces emblématiques de Natura 2000, ces habitats sont essentiels au développement de la vie marine et à la productivité des ressources.

Huit habitats protégés par Natura 2000 sont ainsi ciblés par le projet. On citera parmi les plus connus, les herbiers de Posidonie, les récifs profonds abritant des coraux ou encore des habitats d’interface comme les lagunes côtières. D’autres sont moins spectaculaires, mais contribuent tout autant à l’équilibre et au bon fonctionnement des écosystèmes comme les bancs de sable ou les estuaires.

Dans les mois qui viennent, l’AFB et les partenaires de Marha vont se mettre en ordre de marche pour passer à la phase opérationnelle et faire en sorte que Marha se déploie au plus près des sites concernés. Une équipe de coordination va être mise en place, les antennes maritimes de façade et les parcs naturels marins de l’AFB vont être, à ce titre, directement concernés et impliqués dans ce projet ainsi que les partenaires associés et leurs implantations.

Dans l’attente de la désignation des sites Natura 2000 au large en cours, le projet porte sur 160 sites Natura 2000 « habitats ». L’AFB et les partenaires de Marha sont impliqués dans la gestion de 100 de ces sites.