PARTAGER

Appui aux parcs nationaux

Depuis le 1er janvier 2017, les établissements publics en charge de la gestion des parcs nationaux sont « rattachés » à l'Agence française pour la biodiversité. Celle-ci assure pour leur compte un certain nombre de services administratifs communs (gestion des ressources humaines, paie, comptabilité, services informatiques), mais le rattachement vise aussi à mettre en synergie les parcs nationaux et l'Agence.

vignette_67_33
texte_p_67_33

La loi biodiversité prévoit le rattachement des parcs nationaux à l’Agence française pour la biodiversité. Les parcs nationaux restent des établissements publics avec leur propre conseil d’administration, mais le rattachement permet de créer des liens forts entre les parcs et l’Agence.

D’ores et déjà l’Agence prend en charge un certain nombre de fonctions supports des parcs, et le rattachement permettra d’aller encore plus loin en termes de synergie et de mutualisation. 

 

L'Agence, tête de réseaux des parcs nationaux

De plus, l'Agence française pour la biodiversité reprend la fonction de tête de réseau assurée jusque là par Parcs nationaux de France (établissement fusionné dans l'Agence) et notamment l'animation d'une douzaine de groupes de travail scientifiques, juridiques et techniques inter-parcs nationaux. Ces groupes de travail ont pour objectifs :

  • de mutualiser leurs expériences,
  • d'élaborer des stratégies communes,
  • de construire des projets collectifs, et
  • de rédiger des synthèses thématiques transversales.

Dans ce cadre, les liens techniques entre l'Agence et les parcs seront renforcés dans le domaine de la connaissance, notamment pour :

  • la coordination des stratégies scientifiques,
  • l'élaboration des protocoles d'inventaires et de suivi des espèces et des milieux naturels,
  • la collecte et la mutualisation des données d'observations,
  • la coopération avec la recherche scientifique,
  • la valorisation de l'expertise de leurs agents.
     

Qu'est-ce qu'un parc national ?

vignette_67_33
texte_p_67_33

Comme partout dans le monde, la conservation des espaces naturels constitue un pilier majeur de la protection de la nature. Parmi eux, les parcs nationaux ont vocation à préserver des grands territoires. Ils s'articulent autour d'un cœur portant un patrimoine exceptionnel, naturel et le cas échéant culturel, et d'une aire d'adhésion en solidarité écologique avec ce cœur.

Dans le cœur, une réglementation spéciale et une gestion active permettent de protéger ce patrimoine, alors que dans l'aire d'adhésion est promu un développement durable contribuant à la protection et la valorisation de ce patrimoine.