PARTAGER

Appuyer les politiques publiques de la biodiversité

Les objectifs de l’Agence française pour la biodiversité répondent aux priorités fixées par l’État : protection de la biodiversité et des services écosystémiques attachés à la nature et développement raisonné des usages. Ces objectifs reposent sur plusieurs bases juridiques : loi sur la biodiversité, les lois issues du Grenelle de l’environnement, les lois sur l’eau & milieux aquatiques ainsi que la loi de 2006 sur les parcs nationaux et les parcs naturels marins, la directive européenne sur l’eau et celles sur Natura 2000 et le milieu marin, le règlement relatif aux espèces exotiques et envahissantes, les conventions internationales dont la France est signataire, etc. L’Agence accompagne donc les politiques publiques sur la biodiversité en apportant son appui aux acteurs publics pour la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de leurs politiques.

L’action de l’Agence française pour la biodiversité est coordonnée, sous la tutelle de la direction de l’eau et de la biodiversité du ministère en charge de l’environnement (DEB), avec celles :

  • des services déconcentrés de l’État et des autres établissements publics associés, 
  • des collectivités notamment les Régions,
  • des gouvernements et provinces (Nouvelle-Calédonie et Polynésie française),
  • des acteurs nationaux et locaux de la biodiversité, publics, privés (associations, acteurs socio-économiques).

Ses activités et spécialités lui permettent d’apporter une expertise fondée sur des savoirs à haute valeur technique, alimentés à la fois par les progrès constants de la science, par le développement de la connaissance environnementale, et par la capitalisation des expériences de terrain.

Cet appui technique s’exerce au niveau national et au niveau territorial dans un cadre partenarial structuré et porte sur la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques sur la préservation et la restauration de la biodiversité et de ses milieux.

Les pêcheuses sont au rendez-vous pour la pesée de leurs prises auprès des agents du Parc naturel marin de Mayotte. En ce jour de réouverture de la zone de repos qui fut fermée pendant 3 mois, les poulpes sont gros et la pêche est meilleure que lors des précédents comptages. Crédit : Fanny Cautain / Agence des aires marines protégées
Les pêcheuses sont au rendez-vous pour la pesée de leurs prises auprès des agents du Parc naturel marin de Mayotte. En ce jour de réouverture de la zone de repos qui fut fermée pendant 3 mois, les poulpes sont gros et la pêche est meilleure que lors des précédents comptages. Crédit : Fanny Cautain / Agence des aires marines protégées
Mission de police dans les marais de la Seine. Crédit : Nawal Safey - Onema
Mission de police dans les marais de la Seine. Crédit : Nawal Safey - Onema
Formation à Carhyce. Crédit : Corinne Forst / Onema
Formation à Carhyce. Crédit : Corinne Forst / Onema
Chargement d'une pirogue avant le depart de Saut-Mauripa par les agents du Parc Amazonien de Guyane. Crédit : JOBARD/COEURS DE NATURE/SIPA
Chargement d'une pirogue avant le depart de Saut-Mauripa par les agents du Parc Amazonien de Guyane. Crédit : JOBARD/COEURS DE NATURE/SIPA
Professionnels de la biodiversité
Professionnels de la biodiversité