PARTAGER

Etape 17 : La Mure > Serre-Chevalier

Un site très riche...

Au début de l’étape du 19 juillet 2017 la course traverse le site Natura 2000 Massif de la Muzelle (FR8201751), géré par le parc national des Ecrins. Il est superposé au site Natura 2000 Ecrins (FR9310036), de superficie plus vaste et dédié à la préservation des oiseaux.

Le site du massif de la Muzelle englobe également la réserve naturelle nationale du Haut-Béranger ainsi que l’une des deux seules réserves intégrales françaises, la réserve intégrale du Lauvitel classée depuis 2012.

vignette_67_33
texte_p_67_33

Le paysage du site du massif de la Muzelle se caractérise par des vallées profondes, un étage forestier, des landes à rhododendrons, des pelouses alpines, des mégaphorbiaies, et des sommets glaciaires de haute montagne. Cette mosaïque d’habitats est représentative des milieux alpins.

De plus, 4 lacs de haute montagne (entre 1500 et 2500 m d’altitude) de grande superficie ponctuent le paysage : lac du Lauvitel, lac de Plan Vianney, lac de la Muzelle et lac du Vallon. En raison de leur qualité, ces pièces d’eau font l’objet de suivis scientifiques.

La riche biodiversité du site a justifié son classement au titre de Natura 2000. Du côté des espèces animales, cet espace compte le tétras lyre dans les habitats forestiers, le lagopède alpin et le bouquetin des Alpes.

Au niveau des espèces végétales, certaines sont rarissimes à l’image de la reine des Alpes, du dracocéphale d’Autriche et de la potentille du Dauphiné.

….à maintenir et préserver

La présence de réserves ainsi que son accès difficile (reliefs de montagne et haute montagne) protègent le site du massif de la Muzelle des projets d’aménagement. Toutefois, compte-tenu de la notoriété du parc national des Ecrins, il est soumis à une forte fréquentation touristique. 

Bien que le site soit préservé, quelques activités humaines persistent en des lieux ciblés : une petite activité sylvicole est présente dans les vallées forestières de la Marsanne et de la Bonne, et l’activité pastorale extensive est maintenue, favorisant la conservation des pelouses alpines.