PARTAGER

Etape 5 : Vittel > La Planche des Belles Filles

Zoom sur l’écrevisse à pattes blanches

Le site Natura 2000 du Plateau des mille étangs (FR4301346), animé par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, est reconnu pour sa grande richesse biologique et l’originalité de ses paysages. Il forme une réelle mosaïque dans laquelle sont étroitement imbriqués étangs (élément emblématique du secteur), prairies, tourbières, forêts et 430 km de ruisseaux. Il héberge une faune et une flore rares et menacées à l’échelle de l’Europe, dont l’écrevisse à pattes blanches. 

Autrefois prisée pour la consommation humaine, l’écrevisse, dont la capture est plus aisée que celle du poisson, a certainement fait partie de l’alimentation de l’homme préhistorique. Elles revêtaient également un intérêt économique certain au Moyen Âge puisque des pêches de nuit à la torche étaient régulièrement organisées.

Aujourd’hui, elle est en forte régression en Europe et strictement protégée en France où ses populations relictuelles sont retranchées dans les ruisseaux de tête de bassin-versant. Le site du Plateau des mille étangs compte ainsi 46 km de ruisseaux protégés au titre de cette espèce d’importance nationale.

vignette_67_33
texte_p_67_33

Caractéristiques et mode de vie

L'écrevisse à pattes blanches a le dos brun-vert et le ventre blanc, jamais rouge-orangé comme ses cousines invasives de Louisiane ou Californie. Elle atteint 12 cm de long et pèse en moyenne 90 g.

De vie sédentaire, elle a une activité nocturne et se cache pendant la journée. Elle réside aujourd’hui dans les ruisseaux qui présentent de nombreux abris variés, la protégeant ainsi du courant et des prédateurs : fonds caillouteux, graveleux ou pourvus de blocs sous lesquels elle se dissimule, sous-berges avec racines, chevelu racinaire et cavités.

Etat de conservation et mesures de préservation

L’espèce est à la fois exigeante et très sensible aux changements des conditions de son milieu de vie. Elle apprécie les ruisseaux aux eaux claires, peu profondes, d’excellente qualité, très bien oxygénées et fraîches. Cela fait d’elle une espèce indicatrice de bonne qualité du ruisseau et de l’eau, d’où l’importance de la préserver ! 

Sensible à l’augmentation de la température de l’eau, aux pollutions et aux autres espèces d’écrevisses exotiques telle que l’écrevisse américaine, des actions financées par des programmes européens sont menées dans le site avec des propriétaires volontaires.

Ces actions, conjuguant les activités humaines avec la préservation de cette espèce, s’illustrent notamment par l’aménagement d‘étangs avec des systèmes de vidange adéquats ou la pose de clôtures en bordure de cours d’eau jouxtant les parcelles pâturées.

Sources : INPN, http://pnrbv.n2000.fr, brochure « Les écrevisses indigènes et exotiques en Région wallonne », Association Theutoise pour l’Environnement). http://www.aspei.be/documentation/EcrevissesBrochure.pdf