PARTAGER

Missions

En métropole et en outre-mer, l’Agence française pour la biodiversité a pour mission d’améliorer la connaissance, de protéger, de gérer, et de sensibiliser à la biodiversité terrestre, aquatique et marine.

Organiser et développer les connaissances et les savoirs

 

vignette_67_33
texte_p_67_33

L'Agence française pour la biodiversité participe à la mise en œuvre de politiques nationales et de coordination technique autour de la connaissance :

  • Dans les milieux aquatiques, l’Agence française pour la biodiversité a un rôle de pilotage du système d’information sur l’eau, les milieux aquatiques, leurs usages et les services publics d’eau et d’assainissement. Elle anime également la production et la collecte des données, y participe et les rend accessible. 
    Visionnez trois films d’animation pour mieux comprendre le système d’information sur l’eau
  • Dans le milieu marin, l’Agence participe à l’acquisition de connaissances sur le milieu marin, aux suivis et diagnostics des eaux françaises et des aires marines protégées. Elle est chargée de la mise en place du système d’information sur les milieux marins.
  • Sur la biodiversité terrestre, elle contribue au système d’information sur la nature et les paysages (SINP) dont elle assurera la coordination. 

En outre, l’Agence conduit des campagnes de connaissance en partenariat avec des spécialistes pour disposer de données permettant l’atteinte des objectifs de préservation et de gestion de la biodiversité et de sensibilisation des publics.
 

Appuyer la mise en œuvre des politiques publiques liées à la biodiversité

L’Agence participe au suivi de la mise en œuvre des directives européennes et stratégies nationales (notamment la stratégie nationale pour la biodiversité) et des conventions internationales, appuie la présence française sur les sujets de la biodiversité et de l’eau au sein des instances internationales et européennes.

Elle contribue à la mise en œuvre des stratégies européennes, nationales et régionales en faveur de la biodiversité en : 

  • facilitant la préservation des trames vertes et bleues ; 
  • assurant la gestion équilibrée et durable des eaux ;
  • gérant ou appuyant la gestion d’aires protégées et la préservation des continuités écologiques ;
  • luttant contre les espèces invasives ;
  • accompagnant la mise en œuvre du dispositif d’accès et de partage des ressources génétiques ;
  • suivant les mesures de compensation des atteintes à la biodiversité ;
  • appliquant les directives-cadres européennes liées au bon état écologique des milieux aquatiques et marins (DCE et DSCMM) et à la protection des espèces et habitats patrimoniaux (Natura 2000). 

Gérer des espaces protégés et appuyer les autres gestionnaires

vignette_67_33
texte_p_67_33

L’Agence gère en direct les parcs naturels marins, la moitié des sites Natura 2000 en mer, le sanctuaire de mammifères marins Agoa aux Antilles. Elle s’appuie sur des instances de gouvernance locales auxquelles elle apporte des moyens humains et techniques ainsi que son expertise. Elle délivre également un appui technique et financier aux autres gestionnaires (sites Natura 2000, parcs nationaux et réserves avec partie marine...) et à tous les acteurs et autorités impliqués dans la création et la gestion d'aires marines protégées en métropole et outre-mer.

Les parcs nationaux sont rattachés à l’Agence qui anime pour eux des groupes techniques d’intérêt collectif. Elle développera à l'avenir une synergie encore plus forte avec eux. L'Agence associera l'ensemble des gestionnaires d'espaces protégés à ses travaux via le comité d'orientation "espaces naturels" et elle pourra apporter un appui technique ou financier.

Apporter conseil et expertise aux acteurs socio-professionnels

L’Agence française pour la biodiversité encourage la recherche et l’innovation en soutenant des programmes de R&D et en accompagnant les acteurs économiques ou associatifs.  
Elle apporte son appui technique pour la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques de préservation et de restauration de la biodiversité et de ses milieux.

    Ainsi, en mobilisant la recherche, en soutenant l’innovation, en capitalisant les retours d’expériences et les savoirs, en diffusant des résultats utiles à l’action, elle apporte des réponses aux besoins des acteurs de la biodiversité.

    Apporter des soutiens financiers à des actions partenariales

    vignette_67_33
    texte_p_67_33

    L'Agence attribue des aides financières pour des projets en faveur de la biodiversité et de la gestion équilibrée de la ressource en eau.
    Ainsi, dans le cadre de la solidarité financière entre les bassins hydrographiques, l’Agence soutient financièrement des travaux en outre-mer (par exemple, pour le financement d’infrastructures d’assainissement et d’adduction d’eau).

    L’Agence française pour la biodiversité contribue aussi au financement de projets de recherche liés à la gestion et la préservation de la biodiversité que ce soient dans les milieux aquatiques, terrestres ou marins.

    En assurant la gestion d’une partie du programme eco-phyto 2, l’Agence contribue à  l’effort national de réduction de l’utilisation des pesticides et agit ainsi en faveur de la restauration de la biodiversité.

    Dans les années qui viennent, l’Agence diversifiera ces soutiens et ces partenariats pour élargir encore le champ d’intervention par rapport à ce que faisaient les quatre établissements qui constituent l’Agence.

    Mobiliser et sensibiliser la société

    vignette_67_33
    texte_p_67_33

    L'une des ambitions de l'Agence est d'inscrire dans la société le caractère indispensable de la biodiversité et de promouvoir une large participation citoyenne à la préservation et la reconquête de la biodiversité. C'est en mobilisant et sensibilisant le plus grand nombre de citoyens qu'on parviendra à atteindre ces objectifs.

    La mobilisation citoyenne passe également par le biais des réseaux d'éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) et les sciences participatives.
     

    Former et structurer les métiers de la biodiversité

    vignette_67_33
    texte_p_67_33

    L'Agence française pour la biodiversité doit répondre aux besoins des professionnels de la nature et au droit à la formation tout au long de leur carrière, qu’il s’agisse de formation d’adaptation à leur poste, d’évolution dans leur métier et dans leur parcours professionnel. 

    Elle participe et apporte son appui à la formation initiale et continue des professionnels.

    Elle structure les métiers de la biodiversité et des services écologiques. 

    Vérifier le respect de la réglementation relative à la protection de la biodiversité

    vignette_67_33
    texte_p_67_33

    L'Agence française pour la biodiversité est chargée d’exercer les missions de police administrative et de police judiciaire relative à l’eau et l’environnement. 

    En matière de police judiciaire, il s’agit de vérifier le respect de la réglementation relative à la protection de la biodiversité, des usages de la ressource en eau et à la protection des milieux terrestres, marins et aquatiques et de constater les infractions. Les agents exercent leurs missions de police judiciaire sous l’autorité du procureur de la République.

    En matière de police administrative, il s’agit de délivrer sur demande des services de l’Etat des avis techniques pour évaluer la pertinence et l’impact des travaux et usages envisagés.

    Les agents de l’Agence apportent leurs concours aux préfets de département et aux préfets maritimes dans le cadre des missions de police administrative.