PARTAGER

Huit écoles labellisées « Aires marines éducatives »

Milieu marin
Presse
vignette_67_33
texte_p_67_33

En cette journée mondiale des océans, huit écoles primaires engagées dans la démarche « aire marine éducative » ont été labellisées. Il s’agit d’une récompense pour ces écoles qui se sont engagées, pendant une année scolaire, dans un projet pédagogique et écocitoyen de connaissance et protection du milieu marin. Ce label a été décerné par le comité de pilotage des aires marines éducatives, constitué du ministère de la Transition écologique et solidaire, du ministère de l’Éducation nationale, du ministère des Outre-mer, de l’Agence française pour la biodiversité et de l’Ifrecor (Initiative française pour les récifs coralliens).

vignette_67_33
texte_p_67_33

Le label « aire marine éducative »

Ce label récompense les écoles primaires ayant conduit, un an durant, un projet pédagogique et écocitoyen de connaissance et de protection du milieu marin. Ces écoles ont pour cela été accompagnées par un référent de la sphère de l’éducation au développement durable. Elles ont également bénéficié, lorsqu’elles se trouvaient dans le périmètre d’un parc naturel marin (PNM), du soutien de celui-ci.

 

Qu’est-ce qu’une aire marine éducative (AME) ?

Une aire marine éducative est une zone maritime littorale de petite taille gérée de manière participative par les élèves et les enseignants d’une école primaire suivant des principes définis par une charte.

La classe est ainsi placée au sein d’une dynamique territoriale faisant appel à l’expertise de l’école et de la commune concernée, mais aussi d’associations d’usagers ou de protection de l’environnement ainsi que des professionnels de la mer et du littoral (pêcheurs, scientifiques…). C’est une démarche à la fois scientifique, citoyenne et qui promeut la protection de l’environnement marin et la connaissance du patrimoine maritime, y compris des métiers de la mer.

Huit écoles pionnières, huit écoles labellisées

Le label a été décerné à huit écoles primaires de l’hexagone, de Corse et des Outre-mer. Ainsi ont été labellisées à l’issue de l’année scolaire 2016-2017 :

  • l’école du Forestou à Brest, référent : CPIE de Morlaix, Finistère,
  • l’école Jules Verne au Crotoy, référent : Réserve Naturelle Nationale de Baie de Somme en lien avec le PNM des estuaires picards et de la mer d'Opale, Somme,
  • l’école Curie Pasteur à Argelès-sur-mer, référent : Les enfants de la mer en lien avec le Parc naturel marin du golfe du Lion, Pyrénées orientales,
  • l’école de Bonifacio, référent : Réserve Naturelle Nationale des Bouches de Bonifacio, Corse du sud,
  • l’école de Bragelogne à Saint François, référent : Mon école ma baleine, Guadeloupe,
  • l’école Herman Michel au Carbet, référent : Le Carbet des sciences, Martinique,
  • l’école de Pamandzi 2, référent : Les Naturalistes de Mayotte en lien avec le PNM de Mayotte, Mayotte,
  • l’école de Saint-Leu centre, référent : Réserve Naturelle Marine de la Réunion, la Réunion.

 

Ces huit écoles ont travaillé depuis septembre 2016 et continueront à développer leur projet dans les années à venir autour des critères suivants :   

  • identifier un référent de la sphère de l’éducation à l’environnement qui pourra assister l’enseignant dans les activités réalisées dans le cadre de l’AME et le lien avec le territoire
  • proposer une zone littorale maritime pour la création de l’AME ;
  • organiser un conseil des enfants pour la mer qui gère l’AME ;     
  • obtenir l’autorisation de mise en place d’une AME par la commune concernée ;
  • faire un diagnostic initial de l’AME par les élèves ;
  • identifier les grands objectifs de l’AME et les actions à mener pour les atteindre ;
  • inscrire ces actions dans les programmes scolaires ;
  • mettre en place des activités de sensibilisation et des actions de gestion des AME ;
  • évaluer ces actions ;
  • établir un état écologique de la zone littorale dans les deux ans après l’obtention du label.