PARTAGER

Atlas de la biodiversité communale : les retours d’expériences de la Bretagne et des Pays de la Loire

Connaissances
Sensibilisation
Territoires
vignette_67_33
texte_p_67_33

La Direction Bretagne – Pays de la Loire de l'Agence française pour la biodiversité (AFB), a réuni, le 24 septembre 2019, à Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine), des techniciens des collectivités locales et de parcs naturels. Ces acteurs étaient rassemblés dans le cadre de l'accompagnement de la démarche Atlas de la biodiversité communale (ABC).

Les jardins Bio-Divers-Cité de Saint-Lunaire

A Saint-Lunaire, « les jardins Bio-Divers-Cité » permettent d'apporter un conseil personnalisé aux habitants dans la gestion éco-responsable de leurs jardins privatifs et de reconnaître leur engagement (transmission de fiches pédagogiques, affichage d'un panneau pour la clôture du jardin). Autre exemple d'initiatives, "les avis de recherche" ont servi à cartographier la présence de certaines espèces sur la commune avec l'aide des citoyens. Ainsi, l'avis de recherche sur les vers luisants, qui a très bien fonctionné, a été mis en regard du plan d'éclairage de la ville et ainsi de modifier les horaires et les intensités lumineuses de l'éclairage public.

Nantes Métropole a également fait part de son retour d'expériences sur l'intégration des données biodiversité dans la planification de l’urbanisation, qui est un enjeu fort. Les pratiques et les méthodes de travail ont commencé à évoluer, en intégrant les enjeux biodiversité dès l'amont des projets ou des pré-études et non a posteriori.

Saint-Lunaire a été élue lauréate du concours "Capitales Françaises de la Biodiversité 2019" dans la catégorie « petite ville », avec le thème de cette année « Climat : la nature source de solutions ».

La trame noire et les pollutions nocturnes

Cette journée très riche en retours d'expériences à différentes échelles (commune, métropole, communauté de communes) a également permis d'approfondir la thématique des pollutions nocturnes et de la trame noire. Sur ces sujets, Romain Sordello, de l'UMS Patrinat AFB - MNHN-CNRS, de Christophe Pineau et Jean-François Bretaud, du CEREMA-Ouest, et de Fabrice PHUNG, président de la Société d'Astronomie Rennaise sont intervenus.

En alternant les apports théoriques, réglementaires, et les observations réalisées, les intervenants ont permis aux participants de mieux appréhender les incidences des pollutions lumineuses en ville et en campagne sur la biodiversité. Les échanges ont été nombreux et ont permis de faire le lien avec les projets et les choix d'aménagement dans les documents de planification (PLU, PLUi, ZAC,...), les bâtiments de production agricole (sous serres notamment), les choix dans les éclairages publics etc.