PARTAGER

Chantiers, carrières, friches urbaines… Quelle gestion pour la nature temporaire ?

Publications - vidéos
vignette_67_33
texte_p_67_33

Le Centre de ressources Génie écologique de l’Agence française pour la biodiversité publie un nouveau numéro de la collection « Les Rencontres » sur le sujet de la nature temporaire et de la nécessaire gestion dynamique associée.

Des solutions techniques et des perspectives d’innovation

La faune et la flore s’invitent partout : les aménageurs, comme les riverains des terrains vagues, les gestionnaires d’aéroports ou d’espaces naturels sont les premiers concernés. Comment appréhender la place de cette « nature temporaire » pour servir au mieux la reconquête de la biodiversité ?

Cette publication, illustrée d’exemples et de témoignages, présente différents contextes socio-économiques afin d’aborder le sujet dans sa globalité :

  • sur les chantiers de carrières ou d’aménagements,
  • au sein des friches urbaines,
  • et dans le cadre d’opérations de restauration.

Vous y trouverez les principales solutions opérationnelles permettant une approche dynamique dans l’accompagnement et la gestion de la nature temporaire.

Pour aller plus loin…

vignette_67_33
texte_p_67_33

Cette synthèse restitue les grandes lignes de la journée d’échanges techniques organisée par le centre de ressources Génie écologique en partenariat avec le Ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) le 4 décembre dernier à Paris.

Cet événement a réuni une centaine de personnes et a permis d’ouvrir la réflexion sur la question de la nature temporaire.

Consultez les présentations, débats et vidéos disponibles sur la page web dédiée
Génie écologique

Il se définit par la conduite de projets qui, dans sa mise en œuvre et son suivi, applique les principes de l'ingénierie écologique et favorise la résilience des écosystèmes.

Le génie écologique permet notamment la reconstitution de milieux naturels, la restauration de milieux dégradés et l’optimisation de fonctions assurées par les écosystèmes.

 
Nature temporaire 

Ce concept caractérise le développement d’écosystèmes pionniers, résultant de la régénérescence de milieux la plupart du temps liée à l’activité humaine. Ces écosystèmes pionniers montrent, de par leur caractère éphémère, une très forte sensibilité et sont souvent associés à des espèces patrimoniales dont la présence peut occasionner des interactions fortes avec les activités anthropiques (Laignel J. & Gourdain P., 2016 – MNHN).

 

Contact : Delphine JUNG, chargée de mission Génie écologique, département Centre de ressources - delphine.jung@afbiodiversite.fr

> Site internet du Centre de ressources Génie écologique : www.genieecologique.fr