PARTAGER

La Métropole de Lyon est la nouvelle Capitale Française de la Biodiversité

Presse
Territoires
vignette_67_33
texte_p_67_33

Le jury de la 9e édition du concours « Capitale Française de la Biodiversité » a élu la Métropole de Lyon aux côtés de 4 autres collectivités lauréates. Cette distinction récompense les initiatives mises en place depuis plusieurs années au sein de la Métropole.

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) est co-organisatrice de ce concours qui avait cette année pour thème « Climat : la nature source de solutions ».

La nature au centre des préoccupations de Lyon

Depuis plusieurs années, « la capitale des Gaules » associe son travail sur le climat à celui sur la place de l’arbre, de l’eau et de la nature sur son territoire : augmentation de la surface d’espaces publics ombragés, stockage de l’eau de pluie dans les espaces verts, plantation de nouveaux arbres en variant leurs espèces... La collectivité et ses partenaires restaurent et renaturent également les cours d’eau et leurs berges comme, par exemple, sur les bords de Saône. Par cette action, la Métropole de Lyon offre des espaces accueillants pour la faune et la flore appréciés des habitants, tout en recréant des milieux qui sont de véritables « éponges » lors des pluies intenses ou des crues.  Enfin, la Métropole de Lyon gère de manière écologique exemplaire de grands parcs, poumons verts du territoire et réservoirs de biodiversité.

4 autres collectivités récompensées

  • Saint-Lunaire (2 397 habitants, Ille-et-Vilaine) : « Meilleure petite ville pour la biodiversité 2019 »
  • Metz (117 890 habitants, Moselle) : « Meilleure grande ville pour la biodiversité 2019 »
  • La communauté d’agglomération Maubeuge-Val de Sambre (127 897 habitants, Nord) : « Meilleure intercommunalité pour la biodiversité 2019 »
  • Saint-Paul (106 920 habitants, La Réunion) : prix « Coup de cœur »

Des solutions fondées sur la nature

Thématique 2019 du concours Capitale française de la biodiversité, « la nature source de solutions » est aussi au cœur d’un projet européen « LIFE ARTISAN Intégré » coordonné par l’Agence française pour la biodiversité. Il vise à démultiplier, d’ici 2027, les solutions fondées sur la nature pour une adaptation des territoires face au changement climatique.

A travers ce dispositif, l’AFB et ses 28 partenaires entend améliorer les connaissances des élus et maitres d’ouvrage sur le sujet, lever les freins existants, aider dans la mise en œuvre des actions et promouvoir les expériences les plus inspirantes. Un programme démonstrateur composé de dix projets d’adaptation locale fondée sur la nature est en cours. Il permet de démontrer l’efficacité et les bénéfices des projets d’adaptation locale fondés sur la nature. Un budget de près de 17 millions d’euros sera consacré à cette généralisation des solutions fondées sur la nature en France.

Le projet participe à la mise en œuvre du Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC).