PARTAGER

Parc naturel marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis : approbation du plan de gestion

Milieu marin
Parcs naturels marins
Vie de l'établissement
vignette_67_33
texte_p_67_33

Le mardi 26 juin, le conseil d’administration de l’Agence française pour la biodiversité a approuvé le plan de gestion du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, voté le 13 avril dernier par le conseil de gestion du Parc.

Présentation du plan de gestion soumis à approbation

Le président du conseil de gestion du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, Philippe PLISSON, a présenté le plan de gestion aux membres du conseil d’administration de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), dont le Parc dépend. L’Agence française pour la biodiversité met à disposition du conseil de gestion les moyens humains, techniques et financiers, et le conseil de gestion du Parc naturel marin agit sur délégation du conseil d’administration de l’AFB.

Lors de la séance, le président du conseil de gestion du Parc a rappelé :

  • le calendrier,
  • la méthode de travail pour l’élaboration du plan de gestion,
  • les modalités de concertation centrées sur les organes de gouvernance du Parc (bureau, comités géographiques et conseil de gestion) et les sept groupes de travail thématiques.

Il a souligné l’implication des acteurs locaux (représentants des services de l’État et collectivités, professionnels et usagers de la mer, associations de protection de l’environnement, experts scientifiques et élus) lors de la concertation menée durant l’année 2017.

Ce travail a permis de co-construire le plan de gestion, document fondateur qui détermine les mesures de protection, de connaissance, de mise en valeur et de développement durable à mettre en œuvre dans le Parc naturel marin pour les 15 ans à venir.

Le président a présenté les principaux chapitres et les enjeux prioritaires, axés sur le bon fonctionnement des écosystèmes marins et le développement durable des activités maritimes. Ceux-ci ont été validés à l’unanimité (avec 2 abstentions) en conseil de gestion du 13 avril, puis soumis à consultation publique entre le 24 avril et le 24 mai 2018. Le plan de gestion a ensuite été soumis, mardi 26 juin, au vote du conseil d’administration.

Décision :

Le plan de gestion du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis a été approuvé par le conseil d’administration de l’Agence française pour la biodiversité, qui a félicité l’équipe du Parc pour la qualité du document produit. 
Détail des votes : sur 38 votants, 34 pour et 4 contre.

Les enjeux et les objectifs du plan de gestion

Le plan de gestion permet de construire un projet de territoire en mer qui servira de cadre à l’ensemble des actions du Parc pour la période 2018-2033, échelle de temps significative à la fois pour les évolutions environnementales et sociétales.

Dans le plan de gestion, 50 finalités (objectifs) ont été définies pour répondre aux différents enjeux interdépendants.

La portée et la mise en œuvre du plan de gestion

L’approbation par le conseil d’administration constitue la dernière étape de validation du plan de gestion. Elle permet désormais sa mise en œuvre opérationnelle. Celui-ci sera décliné en programmes d’actions annuels et pluriannuels dont l’efficacité de la gestion et l’atteinte des finalités seront régulièrement évaluées.

Pour répondre aux objectifs fixés à long terme, le Parc animera la mise en œuvre du plan de gestion par diverses actions :

  • en intervenant techniquement sur le milieu marin,
  • en accompagnant financièrement des projets,
  • en développant des missions de surveillance et de contrôle,
  • en proposant des mesures incitatives et réglementaires,
  • en sensibilisant les publics au respect de pratiques respectueuses des écosystèmes marins,
  • en rendant des avis sur les projets susceptibles d’altérer de façon notable le milieu marin.

Ces actions seront menées avec l’ensemble des acteurs associés à sa gestion, et plus largement, à l’ensemble des acteurs concernés par le milieu marin du territoire du Parc.