PARTAGER

Une délégation sud-coréenne reçue à l’Agence française pour la biodiversité

Vie de l'établissement
vignette_67_33
texte_p_67_33

Lundi 12 août 2019, Stéphanie Antoine, directrice générale adjointe à l’Agence française pour la biodiversité (AFB), accompagnée de François Gauthiez, directeur de l'appui aux politiques et aux acteurs (DAPA), Stanislas Wroza, chef de projet à l'Observatoire national de la biodiversité et Pierre-François Staub, chargé de mission pollutions chimiques des écosystèmes et métrologie à la direction de la recherche, de l'expertise et des données, a présenté à une délégation du gouvernement sud-coréen les missions de l’agence française pour la biodiversité.

Une dizaine de personnes - entre autres S.E.M. Jong moon CHOI, Ambassadeur de la République de Corée et son attachée parlementaire, Mme KIM Jung yon, plusieurs députés dont M. KIM Hack Yong, et M. KIM Dongcheol, respectivement président et vice-président de la commission pour l’environnement et le travail à l’Assemblée nationale ainsi que M. LEE Hojung, directeur chargé de la conservation de la nature au ministère de l'Environnement et M. KANG Heejin, chargé de la coopération internationale au service des parcs nationaux – étaient présents à ce rendez-vous.

Cette rencontre a permis de développer le rôle de l’AFB dans l’actualité nationale et internationale relative à la biodiversité. La délégation sud-coréenne était particulièrement intéressée par la façon dont l’Agence contribue à la recherche de conciliation entre préservation de la biodiversité et développement économique grâce notamment à la valorisation des connaissances sur l’état de la biodiversité et des pressions qui s’y exercent dans les politiques de biodiversité et les politiques sectorielles.

Le travail de la police de l’environnement a également été mis en lumière ainsi que la mise en œuvre de la séquence « éviter-réduire-compenser », l’accompagnement des acteurs et le mode de gestion concertée promu dans les aires protégées.

L’entretien s’est terminé par l’évocation de la perspective de création de l’Office français de la biodiversité et une série de réponses aux questions spécifiques de la délégation sur l’efficacité des politiques de biodiversité face à l’extinction des espèces, sur la lutte contre les espèces exotiques envahissantes et les micro-plastiques.