PARTAGER

Documents stratégiques cadres de l’Agence

vignette_67_33
texte_p_67_33

L’Agence française pour la biodiversité s’est dotée d’un projet d’établissement donnant à l’Agence un cap clair, ambitieux et partagé pour l’horizon 2030. Par ailleurs, en tant qu’opérateur de l’État, son action est cadrée par un contrat d’objectifs et de performance (COP) conclu entre l’établissement et sa tutelle.

Quatre documents stratégiques pour définir l'Agence française pour la biodiversité

Le conseil d’administration de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) a approuvé quatre documents stratégiques.

Ces documents, complémentaires et en forte interaction, définissent désormais le cadre stratégique général de l’action de l’établissement pour les 2 années à venir (2019-2020) :

  • Le contrat d’objectifs et de performance (COP), conclu entre le Ministère de tutelle et l’AFB, a vocation à cadrer les priorités d’action de l’Agence à court terme ;
  • La stratégie de partenariat, en cohérence avec les orientations et priorités du COP, définit les principes, critères, priorités et modalités qui s’attachent au déploiement de nos partenariats avec divers acteurs (institutionnels, socio-économiques, associatifs et citoyens) ;
  • Le programme d’intervention formalise les conditions de mise en œuvre des moyens financiers incitatifs que mobilise l’Agence au travers de l’attribution de subventions.
  • Le projet d’établissement, document conçu en co-construction qui définit des axes d’évolution pour renforcer le collectif et le fonctionnement de l’Agence

Ces quatre documents sont « ciblés » sur la période 2019-2020, compte tenu de la création de l’Office français de la biodiversité. Il conviendra alors de procéder à une « mise à jour » du cadre stratégique du futur établissement.

Contrat d’objectifs et de performance : les objectifs et priorités de l’Agence

L'action d’un opérateur de l’État, tel que l'Agence française pour la biodiversité, est cadrée par un contrat d’objectifs et de performance (COP) conclu entre l’établissement et sa tutelle afin de :

  • fixer des orientations stratégiques sur une période donnée,
  • définir les modalités de leur mise en œuvre.

Dans le cadre de la préparation du 1er contrat d’objectifs et de performance (COP) de l’AFB, une « feuille de route  2017-2018 de l’AFB » document de cadrage de l’action de l’Agence a été établi en liaison étroite avec le Ministère de tutelle pour la période précédant l’élaboration du COP. Celle-ci a fait l’objet d’un bilan évaluatif de ses conditions de mise en œuvre.

Le Projet d’établissement : la vision à l’horizon 2030

Un guide pour une trajectoire collective

Le projet d’établissement est un document interne à l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB). Il définit des axes d’évolution pour renforcer le collectif et le fonctionnement de l’Agence, nouvellement créée et ainsi conforter son efficacité au service de la biodiversité.

La vision

La vision de l’AFB a été définie lors d’une phase de travail préparatoire engagée à l’automne 2017. Elle se compose de la raison d’être et de cibles fixées à un horizon 2030, une échéance ni prospective, ni court-termiste.

La « raison d’être » de l’AFB, ce pourquoi elle a été créée, est la vocation atemporelle de l’Agence :

 

L’AFB se positionne comme cœur de réseaux et travaille en partenariat avec les professionnels de la biodiversité, les acteurs institutionnels, socio-économiques, associatifs et avec les citoyens qu’elle se doit d’écouter et d’orienter pour leur permettre de trouver les ressources utiles à la mise en place d’actions de reconquête de la biodiversité.

 

Quatre cibles à horizon 2030

Le projet d’établissement vise quatre cibles majeures pour l’AFB.

 

5 axes d’évolution

Pour structurer la démarche d’évolution, le projet d’établissement s’articule autour de cinq axes qui visent à améliorer le fonctionnement de l’AFB.

Chaque axe propose une trajectoire à suivre pour mieux travailler ensemble.

Axe 1 : capitaliser sur les modes de fonctionnement en réseau et en mode projet

Axe 2 : définir des orientations communes

Axe 3 : influencer

Axe 4 : se former et se co-développer

Axe 5 : mieux coopérer

Un projet co-construit

Fin 2017, une équipe projet d’une quinzaine de personnes représentatives de la diversité de l’AFB a été mise en place. Elle a travaillé avec la sphère managériale et l’ensemble des personnels pour co-construire le projet d’établissement. Ainsi, ce sont près de 1000 agents qui ont contribué à l’élaboration du projet.

L’écoute des besoins

La construction du projet d’établissement s’est fondée en premier lieu sur l’écoute des besoins et des envies, avant de tenir compte de la faisabilité technique des propositions et de leur viabilité au regard des moyens humains et financiers.

La participation de tous les personnels de l’AFB a été ouverte aux différentes étapes clés de ce processus participatif.

Des citoyens ont également été associés à la réflexion sur le rôle de l’AFB et la manière dont ils pourraient y contribuer lors de 4 ateliers de co-construction organisés entre fin novembre 2017 et janvier 2018 à Marseille, Paris, Tours et Besançon.

Enfin, une écoute des attentes des partenaires a également été organisée début 2018 par le biais d’entretiens auprès de parties-prenantes de l’établissement.

Ces moments collectifs ont permis de questionner, de faire émerger des idées, de les approfondir et ainsi de construire un projet tenant compte des attentes de chacun.

La version finale du projet d’établissement a été éditée et transmise à chaque agent de l’AFB en avril 2019. L’AFB met toutes ses ressources en œuvre pour que ce guide soit approprié par chacun dans ses missions quotidiennes.