L’Agence dans les Outre-mer

L’Agence française pour la biodiversité est également active dans les Outre-mer français, aux Caraïbes, dans le Pacifique et dans l’océan Indien.

Implantations et gouvernance

vignette_67_33
texte_p_67_33

L’Agence est implantée dans les territoires d’Outre-mer avec :

  • le Parc naturel marin de Mayotte,
  • le Parc naturel marin des Glorieuses,
  • le Parc naturel marin de Martinique,
  • l’antenne de Polynésie française,
  • l’antenne de Nouvelle-Calédonie,
  • les 5 départements d’Outre-mer avec les services mixtes de police de l’environnement (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte, La Réunion).

L'Agence entretient un partenariat particulier avec les Parcs nationaux de Guadeloupe, de la Réunion et le parc Amazonien de Guyane.

Le comité d’orientation « biodiversité ultramarine », placé auprès du conseil d’administration, regroupe l’ensemble des collectivités et de nombreux acteurs. Il est le lieu d’échange sur la politique Outre-mer de l’Agence.

Soutien financier

  • 25 millions d’euros par an au titre de la solidarité inter-bassins, notamment pour permettre aux populations d’accéder à des services d’eau potable et d’assainissement plus performants,
  • 6 millions d’euros consacrés en 2018  à un nouveau programme de reconquête de la biodiversité,
  • le programme Te Me Um finance des micros-projets de gestionnaires d’espaces naturels protégés.

Dynamiques régionales

L’Agence dialogue activement avec l’ensemble des territoires, dans le but de créer des partenariats d’actions, pouvant préfigurer de futures agences régionales de la biodiversité.

> Télécharger la carte des partenariats - 21/05/2019