PARTAGER

Expérimentation des projets co-construits avec les citoyens

Dès 2019, certaines des propositions citoyennes seront testées sur le terrain avec les citoyens et acteurs locaux (y compris les agents de l’Agence française pour la biodiversité). L’AFB organisera de nouveaux exercices de co-construction avec des citoyens et des acteurs locaux pour prototyper et réaliser certaines des propositions citoyennes retenues.

 

5 projets citoyens à tester grandeur nature ! (phase 2)

Parmi la centaine de propositions co-construites avec les citoyens, cinq ont été retenues pour leur faisabilité et leur pertinence au regard des grandes missions de l’AFB. Elles pourront être testées en conditions réelles.

vignette_67_33
texte_p_67_33

Deux projets proposent d’associer les citoyens à la gouvernance de l’Agence française pour la biodiversité et à la construction des politiques publiques en faveur de la biodiversité :

  • Le Comité d’Orientation Citoyen :  ce comité serait une instance de gouvernance de l’AFB aux côtés des autres comités d’orientation thématiques existants.Il sera composé de citoyens représentatifs de la société française. Ses missions ? Émettre des avis et formuler des propositions relatives à la conduite des projets et des missions de l’AFB.
  • Les Résidents des Agences régionales de la biodiversité : des citoyens sont invités à participer à la gouvernance des agences régionales de la biodiversité existantes, selon des modalités qui restent à préciser tant avec les partenaires régionaux qu’en fonction des spécificités locales.

Trois projets d’actions dans les territoires destinés à préserver la biodiversité :

  • Les Ambassadeurs de la biodiversité : ce projet a pour ambition de s’appuyer sur un réseau de citoyens dont la mission serait de communiquer et de sensibiliser le plus largement possible aux enjeux de la biodiversité.
  • « Le Biodimètre » : ce projet serait un dispositif participatif d’information  et d’observation de l’état de la biodiversité sur un territoire donné. Par exemple: identifier les bonnes pratiques sur ma commune (ouvrages faune, gestion différenciée…), identifier et suivre une espèce emblématique, collecter et partager ses observations.
  • « Les zones à restaurer, ZAR » : ce dispositif proposerait de repérer des zones à rendre à la nature et/ou de participer concrètement à des actions de restauration (par exemple celles de l’AFB ou celles d’une structure associative).

En 2019, l’AFB invitera des citoyens, des acteurs locaux et des agents de l’AFB a échanger et construire ensemble leur projet sur leur territoire.