Anguille européenne : les efforts engagés par la France pour réduire les causes de mortalité et reconstituer le stock

Milieux aquatiques
Politiques publiques

2010 - 2015, le point sur cinq années de mise en œuvre du plan national de gestion de l’anguille européenne

L’anguille européenne est un poisson grand migrateur amphihalin. Elle se reproduit en mer des Sargasses, zone de l’océan Atlantique nord-ouest, et réalise sa phase de croissance dans les eaux douces continentales d’Europe et d’Afrique du Nord.

Après avoir subi un brusque effondrement dans les années 80, la population d’anguilles européennes a poursuivi son déclin et est aujourd’hui en danger critique d’extinction. L’espèce a bénéficié dès 2009 des premières mesures du plan national de gestion de l’anguille qui répond au règlement européen adopté en 2007.

Le plan national de gestion de l’anguille, approuvé par la Commission européenne en février 2010, s’attaque aux diverses causes du déclin de l’anguille, aujourd’hui en voie de disparition : circulation entravée du fait de nombreux aménagements sur les cours d’eau, dégradation des habitats, pollution des eaux et des sédiments, pêche et braconnage.

La quasi-totalité des actions prévues par le plan de gestion de l’anguille de la France pour la période 2012-2015, a été mise en oeuvre ou est encore en cours pour les actions à caractère pluriannuel et sur un plus long terme.

Cette plaquette de sensibilisation présente les outils d’évaluation de la population d’anguilles ainsi que les mesures prises pour réduire l’ensemble des sources de mortalité anthropique : quotas de capture par pêche, contrôles anti braconnage, restauration de la continuité écologique des cours d’eau,… et les opérations de transferts d’anguilles (« repeuplement »).

 

Transmission du troisième rapport de mise en œuvre du plan de gestion anguille de la France

Ce document constitue le troisième rapport triennal de mise en œuvre du plan de gestion que la France doit restituer à la Commission européenne en application du règlement 1100/2007. Il a pour objectif de faire le bilan des actions menées depuis l’entrée en vigueur du PGA, notamment entre le second rapport remis en juin 2015 et celui-ci. Il présente les dispositifs mis en œuvre pour acquérir les informations prévues à l’article 9 du règlement (échappement des anguilles argentées, réduction de la mortalité liée à la pêche et hors pêche, niveau des captures d’anguilles de moins de 12 cm), les résultats obtenus ainsi que leurs limites et les perspectives d’amélioration et de travail pour les années à venir.

> Accédez au rapport (11Mo - .pdf) 

 

Appel à projets 2018 pour le repeuplement de l’anguille

Le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien technique et financier de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), lancent un appel à projets pour le repeuplement de l'anguille en France pour la campagne de pêche 2018-2019.

L’appel à projets financera un certain nombre de projets de repeuplement dans les Unités de Gestion de l'Anguille suivantes : Artois-Picardie, Seine-Normandie, Bretagne, Loire, Garonne-Dordogne-Charente et Adour.

Il est ouvert à tous les acteurs de la protection de la biodiversité : collectivités territoriales, organisations de producteurs, associations de pêcheurs professionnels fluviaux, associations de pêcheurs amateurs, associations de protection de poissons migrateurs, associations impliquées dans la gestion de la pêche ou des marais littoraux, comités des pêches, ONG…

La date limite de dépôt des projets est fixée au 30 juillet 2018 à minuit. Le comité de sélection national évaluera les candidatures le 10 septembre 2018.

> Accédez à l’Appel à projet (419ko - .pdf)