PARTAGER

Aperçu : un castor sur le bassin du Buëch par le service départemental des Hautes-Alpes (05)

Milieux aquatiques

La semaine dernière, le service départemental des Hautes-Alpes (05) de l’Agence française pour la biodiversité se rend dans le bassin du Buëch dans le cadre d’une mission de police. Il y fait l’heureuse rencontre d’un castor européen (Castor fiber).

Un moment rare qui a pu être immortalisé :

 

Le service départemental des Hautes-Alpes s’implique dans la connaissance et la protection du castor en participant :  

  • à la collecte de données de présence,  
  • au suivi des problématiques liées à la construction de barrages qui concernent diverses catégories d'usagers (communes, agriculteurs, particuliers, structures de gestion,…),  
  • à l’activité de police en lien avec son statut d’espèce protégée (destruction d’habitat,...).  

Carte d'identité du castor européen

vignette_67_33
texte_p_67_33

Le castor européen est le rongeur le plus gros d’Europe (jusqu’à 1,30 m et 30 kg mais plus souvent 1m et 20 kg).

Que mange-t-il ?

Son régime alimentaire varie selon la période de l’année mais demeure strictement végétarien (écorce, feuilles, jeunes pousses,…).

Où vit-il ?

Excellent nageur, la phase aquatique de son habitat constitue son élément de prédilection, la phase terrestre étant relativement limitée et utilisée majoritairement dans la recherche de nourriture et de branchages pour la confection de son gîte.

Un peu d’histoire…

Longtemps chassé pour sa chair et sa fourrure, le castor a frôlé la disparition en France. Au début du XX e siècle il ne restait plus qu'une population relique en vallée du Rhône. L’espèce est en phase de recolonisation du territoire (essentiellement présent dans le Sud-Est, le Centre et le Nord-Est), grâce à l'adoption de protection et à des opérations de réimplantations menées il y a plusieurs décennies.

Sa présence dans les Hautes-Alpes :

La recolonisation de ce territoire s'est effectuée par deux « portes d’entrée » :

  • au Sud par la vallée de la Durance depuis le foyer résiduel du Rhône (c’est par cette voie que le castor a investi le bassin du Buëch),
  • à l’Ouest par la vallée de l’Eygues et de l’Oule.

À ce jour, quatre bassins versants sont colonisés : Buëch, Durance, Oule et Eygues et l’expansion se fait maintenant sur les affluents de ces cours d’eau.

À noter 

L'observation du castor est difficile du fait de ses mœurs nocturnes et de son caractère méfiant.

Comment le castor est-il protégé ?

Plusieurs documents encadrent la protection du castor :