[APPEL D'OFFRES] Les infrastructures vertes en milieu agricole : Quels modes de gestion pour préserver à la fois l’eau et la biodiversité ?

Milieux aquatiques
Politiques publiques

Le 28 septembre 2018, l’AFB a lancé un appel d’offres public destiné à recenser les territoires agricoles ayant promu la création, la restauration, la préservation, ou la pérennisation d’infrastructures vertes aménagées en France (métropole et outre-mer). L’objectif est d’analyser les effets attendus et observés de ces modes de gestion sur la qualité de l’eau et la biodiversité. Les résultats de cette étude permettront par la suite de proposer des recommandations sur les pratiques avérées vertueuses ainsi que d’identifier les lacunes et les besoins en terme de R&D pour appuyer les acteurs de territoires.  

Les éléments fixes des paysages agricoles correspondent à des habitats semi-naturels gérés principalement de manière extensive. Il s’agit de certaines prairies permanentes, de haies, d’arbres isolés, de lisières de bois, de bandes enherbées, de bordures de champs, bordures de chemins agricoles, de talus, de jachères, de mares, de zones humides, de ripisylves, ou encore de fossés. Ces infrastructures paysagères remplissent des services écologiques précieux. En tant qu’habitats pour des espèces pollinisatrices ou des auxiliaires de cultures, ces infrastructures présentent un grand intérêt pour l’agriculture et peuvent permettre une réduction de l’utilisation des pesticides. De plus, elles préservent la fertilité des sols (lutte contre l’érosion, maintien de la faune du sol...), protègent les ressources en eau en quantité et en qualité ou contribuent à la lutte contre le changement climatique (stockage du carbone). Par ailleurs, ces infrastructures vertes sont potentiellement des éléments importants de la Trame Verte et Bleue (TVB), politique issue du Grenelle de l'Environnement visant à préserver et remettre en bon état les continuités écologiques.

Le présent marché a pour objet une prestation d’étude sur le recensement des modes de gestion des infrastructures vertes aménagées en France (métropole et outre-mer) dans les bassins versants agricoles, et l’analyse des effets attendus et observés de ces modes de gestion sur la qualité de l’eau et la biodiversité. Le recensement des modes de gestion s’intéressera en particulier aux territoires agricoles ayant promu la création, la restauration, la préservation, ou la pérennisation d’infrastructures vertes. L’analyse attendue s’intéressera aux modalités de suivi et d’évaluation des modes de gestion pour en connaitre les effets attendus et observés sur la qualité de l’eau et la biodiversité.

Les résultats permettront par la suite de proposer des recommandations sur les pratiques avérées vertueuses pour la qualité de l’eau et la biodiversité, ainsi que d’identifier les lacunes en fonction de la typologie des infrastructures vertes. Cette étude permettra à l’AFB d’identifier des besoins en termes de R&D pour appuyer les acteurs de territoires.

Informations :

> Consulter l'appel d'offres
> Date limite de dépôt des dossiers : 22 octobre 2018
> Contact pour information : Claire Billy / claire.billy@afbiodiversite.fr / 01 45 14 36 09