Capitale française de la biodiversité 2017 : l’Agence félicite les lauréats !

Presse
Territoires

Le 17 octobre au Ministère de la Transition écologique et solidaire s’est déroulée la remise des trophées Capitale française de la biodiversité 2017. Cet événement  est co-organisé par l’Agence française pour la biodiversité, Plante &Cite et Natureparif.

L’édition 2017 avait pour fil rouge « Aménager, rénover et bâtir en faveur de la biodiversité ».

Les projets déposés devaient donc inclure l’importance de l’intégration de la biodiversité dans les projets d’aménagement et de rénovation, montrer le rôle des collectivités pour assurer la préservation et la restauration des fonctions écologiques. 

C’est Muttersholtz, commune de 2 004 habitants du Bas-Rhin, qui est en 2017, la nouvelle Capitale française de la Biodiversité. 

Cinq autres collectivités locales ont été récompensées : 

  • Rosny-sous-Bois (44 448 habitants, Seine-Saint-Denis) est désignée « Meilleure ville moyenne pour la biodiversité 2017 », 
  • Strasbourg (276 170 habitants, Bas-Rhin) est désignée « Meilleure grande ville pour la biodiversité 2017 », 
  • La Communauté de communes Val d’Ille-Aubigné (34 373 habitants, Ille-et-Vilaine) est désignée « Meilleure Intercommunalité pour la biodiversité 2017 », 
  • Mouans-Sartoux (9 544 habitants, Alpes-Maritimes) reçoit le trophée de « Capitale régionale de la biodiversité 2017 » décerné par l’Agence régionale pour l’Environnement en Provence-Alpes-Côte d’Azur (ARPE).  
  • Versailles (85 461 habitants, Yvelines) est distinguée par le « prix régional Île-de-France 2017» décerné par l’agence régionale pour la Nature et la biodiversité en Île-de-France (Natureparif).

Capitale française de la biodiversité existe depuis maintenant 2010 et son succès atteste d’un véritable engagement des collectivités au travers d'actions concrètes. En 2017, 88 collectivités locales ont ainsi candidaté.