Découvrez les lauréats du Prix national du Génie écologique 2018 !

Connaissances
Événements
Sensibilisation

Différents projets se sont vus remettre le Prix national du Génie écologique dans 6 catégories distinctes, lors de la remise des prix qui s’est déroulée le 5 novembre 2018 au pavillon de l’eau à Paris. 

Pour la deuxième édition du Prix national du Génie écologique, une journée dédiée à la remise des prix aux lauréats a été organisée par :

  • l’Association fédérative des acteurs de l’Ingénierie et du Génie Ecologiques (A-IGEco), 

  • le centre de ressources Génie écologique de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et 

  • la Direction de l’Eau de la Biodiversité (DEB) du Ministère de la transition écologique et solidaire (MTES) .

Un prix pour valoriser des projets intégrés

L’objectif de ce prix, qui se déroulera désormais tous les deux ans, est de :

  • montrer que le génie écologique peut répondre à de nombreux enjeux opérationnels dans les territoires, 
  • valoriser les projets lauréats à travers des retours d’expériences pour essaimer les bonnes pratiques en faveur de la biodiversité.

Des projets ambitieux au service de la reconquête de la biodiversité

Parmi les 53 candidatures déposées, 6 ont été sélectionnées par les membres du jury du prix national du Génie écologique pour leur vision intégrée des enjeux écologiques et leurs résultats en termes d’amélioration de l’état de la biodiversité. Le prix récompense l’ensemble des acteurs impliqués dans les projets lauréats :

  • maîtres d’ouvrage,
  • bureaux d’études,
  • maîtres d’œuvre,
  • entreprises de travaux,
  • fournisseurs,
  • organismes de recherche,
  • associations.
vignette_67_33
texte_p_67_33

Les lauréats du prix national du Génie écologique sont :

> Catégorie « Amélioration de la continuité écologique, Trame verte et bleue »

Restauration écologique de la rivière Hommée située dans le bassin versant de l’Oudon porté par le Syndicat du Bassin de l’Oudon et en partenariat avec le CPIE Loire-Anjou, la Fédération Départementale de Pêche de Maine-et-Loire, l’association SYLVAGRAIRE, les associations d’insertion ASDIES et Promotravail, l’entreprise MOREAU et associés et les bureaux d’études YRIS et HYDROCONCEPT.

> Catégorie « Gestion des espèces envahissantes »

Mobilisons-nous pour la Ria, ensemble contre le Baccharis porté par l’association Al’Terre Breizh et le Syndicat Mixte de la Ria d’Etel et en partenariat avec l’Université de Bretagne Occidentale, le collectif «Anti-Baccharis», le cabinet Ganit, et de nombreux groupes relais (services techniques des communes, associations d’entretien des sentiers, associations naturalises et de transitions écologiques, lycées, écoles).

> Catégorie « Réintroduction/déplacement d’espèces »

Déplacement de la Diane (Zerynthia polyxena) et de ses plantes hôtes (Aristolochia rotunda) dans le cadre du projet de renforcement des digues du Rhône porté par le SYMADREM (Syndicat Mixte Interrégional d’Aménagement des digues du delta du Rhône et de la mer) et en partenariat avec Naturalia environnement et Masoni TP.

> Catégorie « Restauration de milieux »

Opération de restauration d’une roselière dans le marais Noir de Saint Coulban portée par la Fédération Départementale des Chasseurs d’Ille-et-Vilaine et le Syndicat Mixte baie du Mont-Saint-Michel et en partenariat avec la Maison de l’Estuaire de Seine, les bureaux d’études Ouest Am’ et NaturAgora Développement, Travaux Publics Forestiers SARL et l’association Bretagne Vivante.

> Catégorie « Réhabilitation de fonction ou de services écosystémiques »

Le Lignon retrouvé porté par le SICALA (Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Loire et ses Affluents) de Haute-Loire en partenariat avec la Haute Ecole d’Ingénierie et d’Architecture de Genève (Hépia), le Conservatoire Botanique National du Massif Central, la commune de Fay-sur-Lignon, les entreprises Jocelyn Mounier TP, Greg TP et Eyraud TP et des fournisseurs de végétaux (pépinière Lachaze, Saules et eaux…).

> Catégorie « Aménagement des espaces publics ou privés »

Friches urbaines déconstruites et temporairement disponibles : une opportunité pour la biodiversité !, projet porté par l’Etablissement Public Foncier Nord-Pas de Calais pour l’ensemble des collectivités partenaires et en partenariat avec l’association RBA (Réseau Biodiversité pour les Abeilles).

Téléchargez l’ensemble des présentations des projets lauréats et la liste des membres du jury
    Qu’est-ce que le génie écologique ?

    Le génie écologique se définit par la conduite de projets qui, dans sa mise en œuvre et son suivi, applique les principes de l'ingénierie écologique et favorise la résilience des écosystèmes.

    Il permet notamment :

    • la reconstitution de milieux naturels, 
    • la restauration de milieux dégradés,
    • l’optimisation de fonctions assurées par les écosystèmes. 

    Le génie écologique contribue ainsi à la reconquête de la biodiversité.


    > En savoir plus :