Des chefs cuisiniers, lauréats du Concours Olivier Roellinger, à la rencontre de pêcheurs dans le Parc naturel marin d’Iroise

Parcs naturels marins
Vie de l'établissement

Le 8 juin à l’Unesco, à l’occasion de la Journée mondiale des océans, les lauréats du concours Roellinger 2018, organisé par l’association Ethic Ocean et soutenu par l’Agence française pour la Biodiversité, recevaient leur prix des mains du chef Olivier Rœllinger.

Dans le cadre du partenariat, l’Agence française pour la biodiversité contribue aux prix des lauréats en les accueillant dans plusieurs parcs naturels marins, à la rencontre des professionnels de la pêche et à la découverte des richesses naturelles.

À la rencontre de pêcheurs partenaires du Parc naturel marin d’Iroise dans le port de Camaret

Le Parc naturel marin d’Iroise a donc accueilli lundi 24 septembre 3 jeunes chefs cuisiniers, lauréats du concours :

  • Dániel SZUCS, lauréat 1er prix 2017 (Cat. Elève - Catégorie Étudiants Europe de l'Est), de l’École hôtelière de Budapest (Hongrie)
  • Sébastien RATH, lauréat 1er prix 2017, (Cat. Chef), Chef et directeur général de l’hôtel restaurant Le Riche à Alès
  • Sélim M’NASRI, lauréat 1er prix 2018 (Cat. Chef), Sous-Chef Junior au Monte-Carlo Bay Hôtel and Resort, dans la Principauté de Monaco

 

    Au programme, le matin à Brest, des échanges entre les chefs cuisiniers et des agents du Parc naturel marin d’Iroise :

    • Fabien Boileau, directeur délégué,
    • Claire Laspougeas, chargée de mission pêche,
    • Stéphane Dixneuf, agent de terrain,

    sur les missions du Parc et ses actions avec la filière professionnelle de la pêche.

    Puis, à Camaret-sur-mer, les chefs cuisiniers sont allés à la rencontre de 3 pêcheurs partenaires du Parc naturel marin d’Iroise : Xavier Menesguen, Erwan Brung et Gildas Priol, fileyeurs-caseyeurs et fileyeur. L'occasion d'échanger sur leurs métiers respectifs, leurs contraintes et leurs difficultés, mais également sur des espèces méconnues ou pêchées durablement.


    Pour les professionnels de la gastronomie, c’était aussi l’occasion de visiter les bateaux et de découvrir des produits de ces pêcheurs engagés au côté du Parc d’Iroise et du comité des pêches du Finistère, signataires de la charte « pêcheurs partenaires », dans un objectif d’équilibre entre la protection des richesses naturelles de l’Iroise et le développement raisonné des activités qui en dépendent.

    Les lauréats du concours ont terminé cette journée par une sortie en mer à la découverte des richesses naturelles du Parc naturel marin d’Iroise.

    Zoom sur le concours Roellinger, un concours de cuisine pour préserver la ressource en mer
    Créé en 2012 en France et devenu européen en 2016, le Concours culinaire Olivier Rœllinger vise à mobiliser les jeunes chefs cuisiniers en activité et les élèves en école hôtelière, autour des enjeux de la raréfaction des ressources en mer et de la valorisation d'espèces marines méconnues et durables.
    Les parcs naturels marins ont notamment pour objectifs la protection du milieu marin, le développement durable des activités et la promotion de la culture maritime. C’est tout naturellement qu’ils se sont investis dans ce concours pour la protection de la ressource et la valorisation de la cuisine de la mer.
    Lors des épreuves pratiques de l’édition 2018, les candidats, présélectionnés sur dossier, ont dû réaliser deux recettes puis justifier à l’oral devant le jury leur choix des espèces travaillées et les critères de durabilité retenus. Le Parc naturel marin d’Iroise faisait partie du jury.