Des forces de police s’unissent pour lutter contre le crime environnemental

Police de l'environnement
Presse

Le 8 avril 2019, l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et l’Office central de la lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP) ont signé une convention de partenariat d’une durée de 3 ans. 

L’AFB, dotée d’une direction dédiée aux activités de police administrative et judiciaire relatives à l’eau et à la biodiversité, et l’OCLAESP ont l’habitude d’unir leurs forces et leurs compétences pour coopérer sur des dossiers d’envergure liés à la criminalité environnementale. 

Face à l’ampleur des trafics basés sur le pillage des ressources naturelles, et grâce à ce partenariat, ils intensifient cette coopération afin de :

  • préserver la biodiversité,
  • lutter contre les trafiquants d’espèces protégées, les pollueurs et autres infracteurs de l’environnement. 

Consolider et intensifier une collaboration déjà efficace

Ce partenariat consolidera une collaboration informelle qui a déjà permis d’obtenir des résultats significatifs dans des affaires liées à la lutte contre les multiples crimes, délits et incivilités commis à l’encontre de la biodiversité. 

Dans le cadre de cette coopération, chacun des deux organismes a partagé ses compétences spécifiques et son expertise lors d’échange de formations :

  • des agents de l’AFB ont formé des gendarmes aux thématiques liées à la biodiversité ou aux conditions d’utilisation des produits phytosanitaires, 
  • l’OCLAESP a enseigné différentes techniques d’enquête judiciaire. 

Sur le terrain, l’AFB et l’OCLAESP ont collaboré lors de démantèlements de trafics internationaux de civelles (alevins de l’anguille). Ces interventions ont permis la saisie et la remise à l’eau de milliers d’alevins afin qu’ils poursuivent leur cycle de développement. 

Synergie et complémentarité pour lutter contre les trafics d’espèces

Cette coopération entre l’OCLAESP et l’AFB, dont le bilan apparaît comme très positif, nécessite d’être renforcée et inscrite dans la durée.

Face à l’importance croissante des enjeux environnementaux, ce partenariat donnera un nouvel élan à la lutte de terrain pour la préservation de la biodiversité et contre le trafic d’espèces protégées

Des méthodes d’enquête fondées sur l’anticipation, l’innovation et l’adaptation permanente à l’évolution de la criminalité environnementale seront utilisées. 

D'autres formes de coopération s’intensifieront : 

  • documentation,
  • formation,
  • expertise,
  • communication et sensibilisation.

La création de l’Office Français de la biodiversité au 1er janvier 2020 représente une étape importante qui s’accompagnera d’une extension des compétences et de moyens spécialisés

En savoir plus :

> Téléchargez le communiqué de presse « Des forces de police s’unissent pour lutter plus efficacement contre le crime environnemental » - 10/04/2019