En Aveyron, deux projets tutorés pour préserver des espèces patrimoniales

Espaces protégés
Sensibilisation
Territoires

Les 12 septembre et 2 octobre 2018, une trentaine d’élèves de B.T.S Gestion et Protection de la Nature ont réalisé des pêches électriques aux côtés d’agents de l’Agence française pour la biodiversité. 

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre des projets tutorés montés par le service départemental de l’Aveyron et le lycée privé Maison Familiale et Rurale de Saint-Sernin sur Rance.

Ce partenariat a pour objectif d'impliquer concrètement les futurs professionnels de l’environnement.

Les projets tutorés

Un projet tutoré est un travail collectif, organisé par un petit groupe d’élèves. Il consiste à réaliser une prestation pour un organisme professionnel, ici l’Agence française pour la biodiversité, et constitue une première préparation à la vie professionnelle. 

Les 2 projets en cours portent sur la préservation d’espèces patrimoniales :

  • le barbeau méridional
  • l’agrion bleuissant et le sympétrum du Piémont

Les objectifs

Ces projets ont plusieurs objectifs :

  • mieux connaitre la biologie des espèces et leurs aires de répartition (barbeau méridional)
  • sensibiliser le public
  • faire émerger des solutions acceptables par les gestionnaires ou propriétaires pour préserver l’habitat des espèces (odonates).

Les étapes

Le travail s’organise en différentes étapes, réparties sur 2018 et 2019 :

  • Identification des sites où l’espèce cible est susceptible d’être présente. Sur la base des exigences biologiques des espèces et de témoignages locaux, les élèves ont pu identifier des zones de présence potentielles. Pour les odonates, une cartographie des canaux d’irrigation et des cours d’eau a été effectuée.
  • Vérification de la présence de cette espèce sur le terrain. Pour rechercher le barbeau, l’Agence a organisé des pêches scientifiques auxquelles ont pris part les élèves. Cela leur a notamment permis de voir leur objet d’étude, en vrai ! Pour les odonates, seuls les agents de l’AFB ont effectué les prospections car la période propice à l’observation des espèces est en été.
  • Définition des mesures de gestion. Les élèves devront proposer des mesures de gestion, qui seront ensuite validées par l’AFB. Par exemple, pour les odonates, ils devront rencontrer les propriétaires et gestionnaires des canaux pour trouver en commun des solutions de gestion acceptables et adaptées à la biologie des espèces.
  • Sensibilisation du public. Les élèves communiqueront notamment auprès des habitants et des collectivités. L’objectif est de les sensibiliser aux enjeux de préservation des cours d’eau et canaux dans l’intérêt de la sauvegarde de la biodiversité locale.

A noter enfin que le projet concernant le barbeau méridional sera reconduit avec les futures promotions, permettant ainsi d’améliorer sur le long terme la connaissance de cette espèce.


Zoom sur les espèces ciblées par ces deux projets

 

Le barbeau méridional

C’est un poisson au corps allongé et trapu, présentant des ponctuations foncées sur le corps.

Cette espèce apparait en statut quasi menacé de disparition dans la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) nationale.

Son habitat est protégé dans le SDAGE (Schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux) Adour-Garonne. En Aveyron, on rencontre cette espèce sur quelques cours d’eau du bassin versant du Tarn.

L’agrion bleuissant et le sympétrum du Piémont

L’agrion bleuissant est un odonate de la famille des zygoptères ou demoiselles.

Le sympétrum du Piémont appartient à la famille des anisoptères ou libellules.

Deux espèces inscrites sur la liste rouge de l’UICN nationale : statut menacé pour la première, et quasi menacé pour la seconde.

Leur habitat est protégé dans le SDAGE Adour-Garonne. En Aveyron, l’agrion bleuissant se rencontre uniquement dans les canaux d’irrigation de Montlaur.

Le sympétrum du Piémont est présent sur les canaux et cours d’eau du bassin versant du Dourdou.