Journée découverte autour de la rivière « Les élus se jettent à l’eau »

Milieux aquatiques
Sensibilisation
Territoires


Le 19 septembre dernier, le SMIGIBA (Syndicat mixte de gestion du Buëch et de ses affluents) et l’Agence française pour la biodiversité ont organisé une rencontre avec les élus du bassin versant du Buëch sur les communes de Garde-Colombe et de Trescléoux dans le département des Hautes-Alpes.

L’objectif de cette journée était de partager la connaissance autour de la rivière avec les 25 élus présents (conseillers municipaux et maires, conseillers communautaires et présidents, conseillers départementaux et régionaux). Plus précisément, il s’agissait de leur faire découvrir la riche biodiversité du bassin versant du Buëch et ses spécificités, d’aborder le fonctionnement d’une rivière et les problématiques liées aux milieux aquatiques (transport solide, travaux en rivière, ressource en eau, entretien des cours d’eaux…) pouvant les concerner. Les élus ont également eu l’opportunité de découvrir les actions et missions de  l‘AFB et du SMIGIBA.

La journée s’est articulée en deux temps

Les  élus ont tout d’abord été accueillis en salle où étaient présentées différentes expositions thématiques : sur la rivière, la biodiversité, l’apron du Rhône, les chiroptères (appelés couramment les chauves-souris) et le réseau Natura 2000 (ensemble de sites naturels, terrestres et marins, qui vise à assurer la survie à long terme des espèces et habitats particulièrement menacés et représentatifs de la biodiversité européenne)…
Puis, dans un second temps, ils se sont rendus sur trois sites différents en compagnie des techniciens des deux structures.

Site de Trécléoux :

Visite d’un chantier dont l’objectif est de protéger une canalisation d’eau potable tout en restaurant la continuité écologique de la rivière Blaisance grâce à l’effacement de deux anciens seuils agricoles n’ayant plus d’utilité. Après avoir détaillé les travaux réalisés et leurs intérêts pour le transit sédimentaire et la libre circulation de la faune piscicole, les techniciens du SMIGIBA et de l’AFB ont pu présenter aux élus les différentes procédures réglementaires de travaux en rivière et répondre à leurs interrogations (statuts domaine public/domaine privé, entretien du lit…).

Site du Buëch en amont du pont de Lagrand

Le groupe s’est déplacé sur un site qui subit une forte érosion générant une perte importante de terres agricoles. L’occasion pour les techniciens d’évoquer la gestion des risques en rivière (inondations, dégradations des berges…) et de faire de la pédagogie sur quelques principes et notions clés pour ce bassin versant (hydromorphologie – étude de la morphologie des cours d’eau –, transport solide, génie végétal,préservation de berges, fonctionnement du lit en tresse ). Les élus ont souligné qu’une bonne gestion des cours d’eau à caractère torrentiel tels que le Buëch nécessitait une vision globale du bassin versant.

Site du Buëch

Un dernier atelier, les pieds au bord de l’eau, a permis à l’assemblée d’observer les poissons présents dans le Buëch grâce à la réalisation d’une pêche électrique par les agents du service départemental de l’Agence française pour la biodiversité. Un apron du Rhône a notamment été pêché (espèce en voie de disparition dont l’habitat est protégé). Une présentation détaillée des espèces piscicoles et de leurs caractéristiques a été réalisée par les techniciens de l’AFB et la chargée de mission Natura 2000. Enfin, les élus ont pu également observer dans un aquarium, macro-invertébrés aquatiques (animaux invertébrés visibles à l’œil nu) et écrevisses peuplant le bassin versant du Buëch et recevoir des informations sur leur rôle, leur répartition et leur biologie.


Cette journée, riche en découvertes, s’est clôturée par un temps d’échange autour d’une maquette unique et étonnante simulant le fonctionnement du Buëch et du visionnage du film réalisé par le SMIGIBA sur la vallée et les sites Natura 2000.
Les élus se sont montrés ravis de cette initiative et ont souhaité que d’autres moments d’échanges de ce type puissent être organisés.