L’AFB participe à la journée des techniciens de rivière de la région Centre-Val-de-Loire

Milieux aquatiques
Territoires
Vie de l'établissement

Le 12 mars 2019 s’est tenue en Eure-et-Loir la journée du réseau des techniciens médiateurs de rivière et animateurs territoriaux de la région Centre-Val-de-Loire. Cet évènement, co-organisé par l’Agence régionale de la biodiversité Centre-Val-de-Loire, l’Agence française pour la biodiversité, la Région et l’Agence de l’eau Loire Bretagne, a regroupé plus de 90 participants autour du thème général des zones humides.

Cette journée est organisée une fois par an afin d’entretenir le réseau des acteurs régionaux intervenant dans la restauration des milieux aquatiques. Cela permet d’échanger sur des actualités, des retours d’expérience ou des outils. La direction régionale Centre-Val-de-Loire de l’AFB a notamment fait une présentation.

Le rôle de l’AFB

Cette rencontre a été l’occasion de rappeler aux nombreux acteurs présents l’appui technique que l’AFB peut leur apporter dans leur mission de restauration des milieux aquatiques. En effet, l’AFB, dans un but de protection de la biodiversité, assure une mission de conseil technique sur les travaux de restauration, en phase de conception et de travaux ainsi que dans le suivi de l’impact environnemental. Il leur a notamment été présenté le recueil d’expérience sur l’hydromorphologie ainsi que le guide des bonnes pratiques environnementales pour la protection des milieux aquatiques en phase chantier. Un focus sur les formations mises en œuvre par l’AFB sur la restauration hydromorphologique ainsi que sur l’intérêt du suivi scientifique minimal pour évaluer l’efficacité de certains travaux sur les milieux a également été fait.

Exemples de cas concrets

La journée s’est poursuivie par la visite de deux sites où des opérations de restauration de la continuité écologique ont été réalisées avec l’appui technique de l’AFB. Le premier site concernait la renaturation et la remise en eau d’une partie de l’ancien lit mineur de l’Aigre (département de l’Eure-et-Loir) permettant de contourner un obstacle. Le second site du moulin de Saint-Jean Froidmentel (département du Loir-et-Cher) sur le Loir a montré qu’obtenir l’arasement total d’un obstacle était possible lorsque son propriétaire y trouvait son intérêt malgré des oppositions locales fortes.