L'Agence française pour la biodiversité signe la « Charte développement durable des établissements publics et entreprises publiques »

Événements
Politiques publiques
Sensibilisation

L'Agence française pour la biodiversité (AFB) a signé le 3 octobre 2018 la Charte développement durable des établissements publics et entreprises publiques du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

A l'occasion de cet événement bi-annuel, 4 autres organismes ont rejoint le club et signé la charte : l'Institut national de recherches archéologiques préventives, l’École nationale d'aviation civile, le Parc National des Cévennes et Eau de Paris.

Plus de 50 membres du Club développement durable des établissements et entreprises publics étaient réunis pour cette séance plénière organisée pour la première fois dans les locaux de l’AFB. Une occasion pour mettre la biodiversité à l’honneur : présentation du plan biodiversité, des actions engagées par les établissements publics dans ce domaine et des perspectives de collaboration, mais également complémentarités possibles des réseaux du développement durable.

Lancement d’une démarche développement durable à l’AFB

Un an et demi après sa création, l'AFB a engagé une démarche de développement durable, non seulement cohérente avec sa mission de préservation de la biodiversité mais aussi fortement plébiscitée en interne dans le cadre des démarches participatives de sa préfiguration et de la co-construction de son projet d’établissement.

La raison d'être de l’AFB est de « contribuer à faire évoluer nos modèles de société pour donner toute sa place à la biodiversité dans les décisions et actions individuelles et collectives ». Aussi l’Agence souhaite-t-elle structurer sa démarche développement durable autour d’un axe interne (organisation et fonctionnement responsables), mais aussi externe, en promouvant l'ancrage des enjeux « biodiversité » au sein des démarches développement durable des entreprises et organisations, dont celle des établissements publics.

Désireuse d’incarner sa démarche développement durable le plus rapidement possible, l’AFB n’a pas attendu de finaliser son diagnostic ni de formaliser sa stratégie pour faire réfléchir les ambassadeurs du développement durable à de premières actions « incontournables ».

Le Club développement durable des établissements et entreprises publics

Créé en 2006, le Club développement durable des établissements et entreprises publics (CDDEP) rassemble plus de soixante-quinze structures publiques volontaires, très diversifiées en taille, en missions et dans leurs statuts, qui œuvrent pour décliner de façon exemplaire la responsabilité sociétale au sein de leur organisme.

Cette diversité est un puissant levier de réflexion collective pour participer et accompagner la transition écologique et solidaire de notre société.
Le CDDEP fonctionne de manière collaborative pour la mise en place d’outils méthodologiques, liés au contexte spécifique des organismes publics, dans le domaine de la responsabilité sociétale. Ce fonctionnement permet notamment de capitaliser et de diffuser les connaissances et d’échanger sur les bonnes pratiques.

Animé par la Délégation au développement durable du ministère de la Transition écologique et solidaire, le CDDEP représente plus de 800 000 agents concernés par la démarche de responsabilité sociétale de leur organisme.

L’AFB voit dans le CDDEP un espace de partage d’expériences et d'enrichissement mutuel au service de politiques de développement durable ambitieuses et efficaces, notamment dans le domaine de la biodiversité, et donc un levier pour favoriser l’ancrage de la biodiversité dans les démarches de responsabilité sociétale des établissements et entreprises publiques.