Lancement de l’IPBES, le « GIEC de la biodiversité », à Paris

Événements
Politiques publiques

L’IPBES, une plateforme internationale regroupant des scientifiques du monde entier, se réunit à Paris du 29 avril au 4 mai. L’objectif est d’envergure : valider et présenter un rapport sur l’état mondial de la biodiversité, mais aussi proposer des pistes de solutions pour enrayer son déclin.

vignette_67_33
texte_p_67_33

Ce rapport sur l’état global de la biodiversité est issu d’un travail scientifique basé sur l’analyse de 15 000 publications mené par plus de 130 experts mondiaux.

L’IPBES est à la biodiversité ce que le GIEC est au climat : une plateforme qui rassemble des scientifiques de renommée internationale et qui produit des analyses et des évaluations sur l’état de la biodiversité. Rassemblant 132 États membres, l’IPBES se réunit en plénière pour la première fois à Paris du 29 avril au 4 mai.

Objectif de cette réunion : valider une évaluation globale de la biodiversité et des services écosystémiques et préparer le programme de travail pour la prochaine décennie. Il s’agit de la première évaluation de cette ampleur réalisée depuis 2005.

Un résumé de l’évaluation mondiale à destination des décideurs va être diffusé à cette occasion, il viendra faire le point sur :

  • l’état de la biodiversité,
  • les tendances,
  • les causes principales de sa dégradation,
  • les conséquences si l’inaction perdure,

Il proposera des pistes pour redresser la situation.

Participation de la France

A l’initiative de la plateforme, la France participe activement aux travaux des scientifiques et soutient financièrement, par le biais de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), plusieurs évaluations. L'AFB contribue également à la relecture critique (review) du résumé pour décideurs, dans les semaines précédant la Plénière, et appuie la délégation française pour proposer des améliorations en Plénière.

Le rapport de l’IPBES sera officialisé lors d’une conférence de presse le 6 mai prochain. L’accueil de la plénière de l’IPBES par la France s’inscrit dans un engagement de notre pays pour mettre la biodiversité en haut de l’agenda européen et international. Le rapport produit servira de base à l’engagement nécessaire à tous les niveaux et en particulier lors des évènements à venir tels que le Congrès Mondial de la Nature et la Conférence des Parties de la Convention pour la Diversité Biologique.

Si les conclusions apportées peuvent difficilement être bonnes, nous pouvons espérer qu’une prise de conscience collective se fasse autour de ces analyses et que des actions concrètes soient prises, à l’échelle internationale, pour enrayer cette perte de biodiversité.

Programme

  • 26-27 avril : atelier de renforcement de capacité pour les pays francophones animé par la FRB et accueilli par l’AFB

  • 27 avril : Nuit de la biodiversité (maison des océans)

  • 28 avril : Stakeholder’s day

  • 29 avril : Plénière d’ouverture

    • Négociations IPBES

    • Cérémonie d’ouverture à l’UNESCO

    • Réception du gouvernement français au Muséum national d’histoire naturelle

  • 6 mai : conférence de presse