Lancement du Prix du Génie écologique 2018

Appels à projets
Événements
Vie de l'établissement

Fort du succès de la première édition en 2014, le Prix du génie écologique est à nouveau lancé cet année et concerne l'ensemble des milieux (terrestres, aquatiques, marins). L'appel à candidature est ouvert jusqu'au 30 juin. 

L’Association fédérative des acteurs de l’Ingénierie et du Génie Ecologiques (A-IGEco), l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et la Direction de l’Eau de la Biodiversité (DEB) du Ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) co-organisent le Prix cette année.

Le Prix a pour objectif de :

  • valoriser les projets de génie écologique ;
  • accroître la visibilité de cette filière en émergence ;
  • favoriser son développement ;
  • montrer que le génie écologique peut répondre à de nombreux enjeux opérationnels.

Le Prix récompensera l’ensemble des acteurs impliqués dans les projets lauréats : 
-    maîtres d’ouvrage, 
-    bureaux d’études, 
-    maîtres d’œuvre, 
-    entreprises de travaux, 
-    fournisseurs, 
-    organismes de recherche, 
-    associations…

Pour sa deuxième édition, la remise du prix aura lieu le lundi 5 novembre 2018 au Pavillon de l’eau à Paris, à l’occasion d’une journée dédiée, la veille de la journée nationale « Génie écologique et GEMAPI » organisée par l’Astee avec le soutien de l’AFB (via le Centre de ressources Génie écologique).

Les candidatures doivent être envoyées avant le 30 juin.

Téléchargez l'appel à candidatures
Téléchargez le règlement du Prix du Génie écologique 2018.

Les thèmes du Prix du Génie écologique 2018

Les projets proposés devront s’inscrire dans l’une des 7 catégories suivantes :

  • 1.    Amélioration de la continuité écologique, TVB
  • 2.    Dépollution/épuration Pour cette catégorie, tous les compartiments de l’écosystème sont concernés : eau, sol, air,milieux marins...
  • 3.    Lutte contre les espèces envahissantes
  • 4.    Réintroduction/déplacement d’espèces
  • 5.    Restauration de milieux
  • 6.    Réhabilitation de fonction ou de services écosystémiques. Dans cette catégorie, sont concernés les projets visant le rétablissement d’une fonction écosystémique (régulation hydrique, lutte contre l’érosion, production agroécologique, aménité,...) ou de façon plus globale à l’atténuation des changements globaux (résilience).
  • 7.    Aménagement des espaces publics ou privés Les projets concernés par cette catégorie sont ceux qui visent plus particulièrement une amélioration du cadre de vie des habitants, des usagers ou du cadre de travail des salariés.

Qu’est-ce que le génie écologique ?

Le génie écologique concerne la conduite de projets. Cette dernière, dans sa mise en œuvre et son suivi, doit appliquer les principes de l'ingénierie écologique et favoriser la résilience des écosystèmes. 

Le génie écologique favorise entre autre la reconstitution de milieux naturels, la restauration de milieux dégradés et l’optimisation de fonctions assurées par les écosystèmes. Il permet de répondre à des problématiques de terrain.

Le génie écologique se met au service de maîtres d’ouvrage qui portent au quotidien les politiques publiques liées à l’eau et à la biodiversité. 

Ainsi, le génie écologique s’intègre dans une démarche de service public au sens large. Il répond à une préoccupation constante d’amélioration des conditions de vie et du bien-être de la population.