Nicolas Hulot présente le Plan biodiversité : « Protéger la biodiversité, c’est protéger les Français »

Événements
Politiques publiques

En réponse à l’urgence qu’est la disparition silencieuse de la biodiversité, Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, a présenté le Plan biodiversité mercredi 4 juillet, lors du premier comité interministériel présidé par le Premier ministre. Ce comité marque un changement d’échelle dans la politique de protection de la nature, et fait de la lutte contre l’érosion de la biodiversité une priorité de l’action du Gouvernement au même titre que la lutte contre le changement climatique.

La France fait « le choix de l’avenir » en présentant son Plan biodiversité. Sous-titré « Reconquérir la biodiversité, une question de survie pour nos sociétés », il s’articule autour de 6 axes stratégiques, 24 objectifs et 90 actions pour la biodiversité jusqu’en 2020.


Les 6 axes stratégiques sont les suivants :

  1. Reconquérir la biodiversité dans les territoires ;
  2. Construire une économie sans pollution et à faible impact pour la biodiversité ;
  3. Protéger et restaurer la nature dans toutes ses composantes ;
  4. Développer une feuille de route européenne et internationale ambitieuse pour la biodiversité ;
  5. Connaître, éduquer, former ;
  6. Améliorer l’efficacité des politiques de biodiversité. 

Parmi les 90 actions pour la biodiversité figurent les suivantes :

  • Un objectif « zéro plastique rejeté dans l’océan d’ici à 2025 » avec, en particulier, l’interdiction au niveau national des pailles et des mélangeurs à usage unique dès 2020 et au niveau européen l’interdiction des 12 produits plastiques à usage unique les plus fréquemment retrouvés sur le littoral et en mer. 
  • Des actions fortes pour lutter contre l’étalement urbain  avec un objectif  de date à définir avec les parties prenantes de « zéro artificialisation nette ». Toute construction de nouveau parking devra être perméable afin de favoriser l’infiltration des eaux dans le sol et lutter contre les inondations.
  • 150 M€ seront mobilisés d’ici 2021 pour rémunérer les agriculteurs pour la mise en place d’action de protection de la biodiversité (couverture de sols, plantation de haies, préservation des prairies et des zones humides…)
  • Un 11ème parc national des forêts entre Champagne et Bourgogne sera créé l’année prochaine.
  • La mise en place d’un programme d’actions pour la protection des cétacés en mer.
  • Le déploiement  d’un réseau de 500 aires protégées éducatives, marines et terrestres.

Pour la réalisation des mesures du plan, le ministère de la Transition écologique et solidaire va mobiliser 600 Millions d'euros sur 4 ans, pour déployer des actions permettant de changer d’échelle dans les territoires et avec l’ensemble des acteurs. Le suivi du plan sera assuré par un comité de pilotage interministériel et associera l’ensemble des parties prenantes à travers le Conseil National de la Biodiversité.

Des mesures qui nécessitent la mobilisation de la société française et des acteurs de la biodiversité.

Pour mobiliser la société française dans son ensemble, un Agenda de l’action pour la biodiversité sera lancé dès la rentrée. Il mobilisera l’ensemble des acteurs : collectivités, entreprises et acteurs de la société civile seront incités à prendre des engagements ambitieux et concrets.
Le plan biodiversité permettra à la France d’appuyer, par ses efforts nationaux et un accompagnement européen, l’adoption d’un cadre international ambitieux pour la reconquête et la protection de la biodiversité lors de la COP15 de la Convention sur la diversité biologique en 2020 en Chine.

« Devant l’urgence, nous devons faire cesser les abus sur la nature. C’est souvent quand nous sommes au pied du mur que ce qui n’était pas possible hier le devient. Je compte donc sur chacun d’entre nous » - Nicolas Hulot