Objectif biodiversité : 3 grands réseaux de gestionnaires d’aires protégées partenaires de l’Agence française pour la biodiversité

Espaces protégés
vignette_67_33
texte_p_67_33

Dans le cadre de sa mission d’appui aux réseaux et gestionnaires d’aires protégées, l’Agence française pour la biodiversité  développe des relations bilatérales avec ses partenaires, en particulier avec trois acteurs très impliqués dans les territoires pour la biodiversité : les Conservatoires d’espaces naturels, les Parcs naturels régionaux, et les Réserves naturelles. 

Ces trois réseaux représentent près de 3500 personnels agissant sur le terrain, dans toute la France et couvrant tous les types de milieux naturels. Ils sont représentatifs de la palette très diversifiée des partenariats en faveur de la biodiversité et la géodiversité, au contact direct des collectivités locales, des filières socio-économiques et des citoyens. 

La complémentarité de leurs missions et les synergies développées depuis des années bénéficient de manière concrète à la reconquête de la biodiversité. La pratique et les expériences très nombreuses dans la gestion de la biodiversité conduisent l’AFB et les 3 structures têtes de réseaux à tracer des axes de coopération ambitieux, dans des conventions cadres de partenariat. 

Ces partenariats impliquent les équipes AFB centrales et territoriales ainsi que les équipes de chaque tête de réseau, en relais des professionnels de terrain œuvrant dans les Conservatoires d’espaces naturels, les Parcs naturels régionaux et les Réserves naturelles.

Ces conventions de coopération, signées le 12 mars 2018, ont pour double objectif de favoriser le dialogue et le partenariat national entre les signataires, et de susciter des coopérations opérationnelles ciblées, thématiques ou géographiques.

Elles cibleront tout particulièrement l’expertise et la connaissance incluant le lien à la recherche, la formation, le développement d’une politique de centres de ressources, les questions de police de l’environnement, la communication sur les espaces protégés, en métropole, dans les territoires ultra-marins et à l’international.