PARTAGER

Opération « Terre Saine, communes sans pesticides »

Événements
Milieu terrestre
Territoires
vignette_67_33
texte_p_67_33

A l’occasion de la 13ème Semaine pour les alternatives aux pesticides, le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Agence française pour la biodiversité ont remis hier à la Maison des Métallos à Paris le label « Terre Saine » à 206 collectivités. Ces lauréats des éditions 2017 et 2018 sont récompensés afin de valoriser leur démarche exemplaire « zéro pesticide ». Ce label, qui fête ses 4 ans cette année, a été remis à 317 collectivités depuis sa création. L’objectif est de conduire l’ensemble des collectivités françaises vers le zéro pesticide sur leurs espaces en ville.

Joël Labbé, Sénateur du Morbihan et à l’origine de la loi visant à mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires dite « loi Labbé », François Mitteault, Directeur de l’eau et de la biodiversité au ministère de la Transition écologique et solidaire et Paul Michelet, Directeur général adjoint de l’Agence française pour la biodiversité étaient présents à la cérémonie pour remettre le Label aux 206 communes et échanger avec elles sur les pratiques, les difficultés rencontrées et les résultats de ce passage au zéro pesticide.

    Comment obtenir le Label ?

    Pour l’attribution du label et la réalisation des audits obligatoires, deux cas de figure sont pris en compte :

    1. les collectivités sont déjà inscrites dans une charte d’accompagnement vers le zéro pesticide : l’audit de contrôle est alors réalisé dans le cadre de la charte régionale, sans frais pour la collectivité.
    2. les collectivités candidatent pour l’attribution du label sans être déjà inscrites dans une charte d’accompagnement vers le zéro phyto : un audit systématique doit alors être réalisé par un auditeur reconnu.

    Une labellisation qui s’inscrit dans le prolongement de la loi comme levier du plan Ecophyto dans les jardins, espaces végétalisés et infrastructures (JEVI).

    Depuis le 1er janvier 2017, l’utilisation des produits phytosanitaires par les structures publiques (communes, départements, régions, État, établissements publics) dans les espaces publics comme les rues, jardins, parcs, ou encore bas-côtés de routes est interdit par la loi  Labbé du 6 février 2014, modifiée, visant à mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national. A partir du 1er janvier 2019, ce sont les jardiniers amateurs qui devront trouver des alternatives aux pesticides chimiques, car leur vente sera interdite.     

    La labellisation s’inscrit également dans le cadre du plan Ecophyto 2 qui vise dans les JEVI à supprimer l’utilisation des produits phytopharmaceutiques partout où cela est possible.

    Feuilletez  "Le guide des solutions - Ma commune sans pesticide"

    Objectif zéro pesticide en chiffres 

    chiffres_cles_objectif_zero_pesticide_637x181.jpg