Parc naturel de la mer de Corail : mieux connaitre pour mieux gérer

Parcs naturels marins
vignette_67_33
texte_p_67_33

En juin dernier, la direction des Affaires maritimes (DAM) de la Nouvelle-Calédonie, avec le soutien de l’Agence française pour la biodiversité, ont organisé une restitution de l’ensemble des travaux d’acquisition de connaissances en appui à la gestion du parc naturel de la mer de Corail.

L’acquisition et le renforcement des connaissances dans différentes disciplines doivent permettre de contribuer à la gestion des aires marines protégées, notamment pour l’élaboration et le suivi de mesures de gestion.

 

Depuis la synthèse des connaissances réalisée dans le cadre de l’Analyse stratégique régionale de l’Espace maritime de la Nouvelle-Calédonie (ASR) ayant contribué à la création du parc naturel de la mer de Corail en 2014, de nouveaux travaux enrichissent régulièrement les connaissances, parmi lesquels, les cinq études ci-dessous :

  • Campagne REMMOA (2014/2015) de Recensement des Mammifères Marins et autres mégafaunes pélagiques par Observation Aérienne (Observatoire PELAGIS / Université de la Rochelle / CNRS / AFB)
  • Campagnes Nectalis pour la caractérisation des écosystèmes pélagiques au sein du parc de la mer de Corail (2011 - 2016) (CPS, cofinancé par : l’IRD / l’Australian Overseas Aid Program / le programme LEFE-CYBER / l’AFB / le Fonds Pacifique / le programme ZONECO de la Nouvelle-Calédonie)
  • Premiers résultats de la récente campagne d’étude des oiseaux marins aux Chesterfield (avril 2019). Etude des déplacements en mer et des stratégies d’alimentation des puffins fouquets. (IRD, soutenu par : la DAM / l’AFB / l’Ecole Doctorale du Pacifique / programme BIOPELAGOS (fonds de l’UE BEST 2.0, porté par la CPS))
  • Etude du déplacement des tortues marines au sein du PNMC (WWF, en partenariat avec les collectivités et d’autres acteurs impliqués dans la conservation des tortues tels que Bwara Tortues Marines et l’Aquarium des Lagons)
  • Programme WHERE : Explorer la distribution et les habitats des baleines à bosse pour aider à la gestion spatiale du PNMC (IRD, soutenu par : le gouvernement / le WWF / Opération Cétacés / le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire)

Cette restitution a montré l’intérêt d’une synergie entre les différents acteurs afin de croiser les différentes informations collectées pour définir des zones prioritaires à conserver au sein du Parc, voire à l’échelle régionale. Elle contribue notamment à préparer les prochaines réflexions prévues dans le cadre de la mise en œuvre du plan de gestion du Parc, dont la désignation des zones de protection forte.