Protection du Vautour percnoptère, espèce mondialement menacée : l’Agence soutient le projet des parcs naturels régionaux de la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur

Espaces protégés
Milieu terrestre
Presse
Territoires

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) et les parcs naturels régionaux du Luberon, des Alpilles, du Verdon, des Baronnies provençales et le projet de parc naturel régional du mont Ventoux, ont lancé un projet commun de conservation du Vautour percnoptère au sein de leurs territoires respectifs. 

Le lancement s’est déroulé à l’occasion des 24èmes rencontres du Groupe Vautours France, organisées par la Ligue pour la Protection des Oiseaux et ses partenaires, à Digne-les-Bains (04).

Le Vautour percnoptère Neophron percnopterus : l’un des oiseaux les plus menacés de France et d’Europe

Maintenir et restaurer les effectifs reproducteurs du Vautour percnoptère sur leurs territoires est une priorité pour :

  • le parc naturel régional des Alpilles, 
  • le parc naturel régional du Luberon, 
  • le parc naturel régional du Verdon, 
  • le parc naturel régional des Baronnies provençales, 
  • la Réserve de biosphère Luberon-Lure,
  • la Réserve de biosphère du Mont Ventoux.

Cette espèce est en effet en danger d’extinction au niveau mondial, et  8 couples sur les 20 présents dans la région Sud nichent dans ces territoires. 

Chaque Parc impliqué dans le projet commun de conservation a pour objectif d’étendre et de pérenniser les actions de gestion en faveur du Vautour percnoptère, en tenant compte des spécificités de son territoire.

Partenariats et coopération au coeur du projet

Les actions du projet seront menées en partenariat avec les associations naturalistes régionales et locales (Conservatoire des espaces naturels, Ligue pour la protection des oiseaux, Vautours en Baronnies). 

Les principales actions vont consister à :

  • pérenniser le suivi de la nidification ;
  • augmenter le nombre de placettes de soutien alimentaire destinées aux vautours.

Ce projet sur deux ans se veut l’initiateur d’une dynamique de coopération à long terme entre les Parcs naturel régionaux et leurs partenaires, pour la conservation de cette espèce migratrice. 

L’Agence française pour la biodiversité soutient financièrement ce projet de conservation d’une espèce menacée au niveau mondial dans le cadre de son appui à des projets de portée nationale, innovants et reproductibles.

Le Vautour percnoptère, une espèce discrète emblématique de la biodiversité

La population française de Vautour percnoptère a chuté dès la fin du XIXème siècle. Cette diminution des effectifs est due à :

  • la baisse des ressources alimentaires (liées au déclin du pastoralisme et à la fermeture des milieux moins pâturés), 
  • le tir illégal des oiseaux, 
  • l’empoisonnement des vautours ou de leurs proies, 
  • les dérangements humains sur les sites de nidification (en falaises), 
  • les infrastructures électriques (électrocution, collision). 

La mortalité en migration et dans les quartiers d’hivers africains a fortement augmenté, en particulier suite à l’émergence d’un empoisonnement indirect massif lié aux traitements vétérinaires des troupeaux domestiques. 

En France, les effectifs tournent autour de 75 couples dans les Pyrénées et d’une vingtaine du Sud du Massif Central à la Haute-Provence.