Sur la piste des espèces exotiques envahissantes en Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Connaissances
Milieux aquatiques
Milieu terrestre
Police de l'environnement

Le 23 janvier 2019, une opération de suivi d’espèces exotiques envahissantes a été organisée par l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et les Conservatoires botaniques nationaux (CBN) de la région PACA.

Il s’agit de la première opération de suivi d’espèces exotiques envahissantes conjointe programmée suite aux rencontres avec les Conservatoires botaniques nationaux (CBN) de la région PACA fin 2018.

En complément de la troisième réunion du groupe de travail "espèces exotiques envahissantes" de la réserve de biosphère de Camargue, le Conservatoire botanique national méditerranéen a invité le service départemental des Bouches-du-Rhône de l’AFB ainsi que le Parc naturel régional de la Camargue afin d’effectuer une session de prospection à pied et en bateau sur le Petit-Rhône

Cette sortie était organisée afin de déterminer l’aire de présence de l'herbe à alligator, Alternanthera philoxeroides, espèce végétale exotique envahissante à fort potentiel invasif récemment détectée à Saintes-Maries-de-la-Mer dans le département des Bouches-du-Rhône.

Un crabe chinois recueilli : une première pour la région !

Lors de cette journée, les équipes ont rencontré un pêcheur professionnel camarguais qui leur a présenté un crabe qu’il avait capturé dans le Petit Rhône. Il ne connaissait pas cette espèce. 

Après détermination taxonomique (ce qui permet d’identifier l’espèce), les agents du service départemental 13 ont conclu à la présence d’un crabe chinois Eriocheir sinensis exper (la cellule connaissance de la direction interrégionale PACA Corse a confirmé cette expertise par la suite). 

Ce crabe est une espèce exotique envahissante qui n’avait jamais été contactée en région PACA. Une alerte au réseau « Espèces exotiques envahissantes » a donc été réalisée.

L’Unité Mixte de Service Patrimoine naturel, qui assure des missions d’expertise et de gestion de connaissances, a validé l’observation et l’a intégrée dans la base de données de l’INPN (Inventaire national du patrimoine naturel).


Découverte d'un crabe poilu 
- Crédit : Julien Serra / Agence française pour la biodiversité

Zoom sur le crabe chinois Eriocheir sinensis exper

Le crabe chinois mesure jusqu’à 9 x 8 cm (largeur x longueur de la carapace). Ses pinces ont une pubescence laineuse (surtout chez le mâle) d’où son nom de crabe mitaine. Sa couleur est brun-olive à gris-vert.

D'abord végétarien, ce crabe devient ensuite prédateur. Le jour, il se tient dans des terriers de 80 cm de long creusés dans les berges, la nuit, il sort. Le crabe chinois a un cycle de reproduction amphibiotique : l’essentiel de la vie adulte se passe en eau douce et la reproduction en milieu marin.

Natif de Chine, il a été introduit en Europe au début du XXe siècle.

L’espèce est inscrite sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union Européenne.