PARTAGER

Le Centre européen de restauration des rivières découvre les projets français sur le terrain

Connaissances
Milieu aquatique
Territoires

Un an après l’adhésion de la France au Centre européen de restauration des rivières (European Center for River restoration, ECRR), le Centre national de restauration des rivières (CNRR) français, animé par l’Agence française pour la biodiversité, a accueilli une rencontre de ce réseau européen pour la 1re fois sur son territoire. 

La rencontre a été organisée le 9 novembre 2017 autour d’une journée d’échanges sur des présentations de projets remarquables de différents pays comme l’Italie, la Finlande et la Grande Bretagne. Ce séminaire s’est conclu par une demi-journée de visites de terrain pour présenter des exemples aboutis de restauration de la continuité des rivières.

 

Pourquoi a-t-on besoin de centres de restauration des rivières ?

La réalisation de projets de restauration des cours d’eau permet de répondre aux enjeux d’amélioration de la qualité des milieux aquatiques, de la prévention des inondations et de la lutte contre le changement climatique. 

À destination des acteurs de la gestion des milieux aquatiques, le Centre national, comme tout centre de ressources, accompagne la mise en œuvre de ces projets de restauration portés aux niveaux local et régional, et favorise le partage de bonnes pratiques, d’expériences et de connaissances. 

Le Centre européen (ECRR) permet, quant à lui, de mettre en lumière diverses expériences et outils remarquables en Europe et facilite une mise en relation régulière des acteurs. 

1re visite de terrain : Moulin d’Ors à Châteaufort, un réservoir biologique et un site de reproduction de la truite Fario

Au cœur du parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse, la rivière de l’Yvette et son affluent la Mérantaise abritent des truites Fario qui remontent chaque année les cours d’eau pour se reproduire. Cependant, certains obstacles infranchissables bloquent ces migrateurs. La visite présentait le moulin d’Ors sur la Mérantaise : son seuil crée une chute d’eau que les truites ne peuvent remonter.

L’objectif du parc ? Restaurer la continuité écologique de la rivière en rétablissant le franchissement de cette zone. La bâtisse du Moulin d’Ors restera quant-à-elle un patrimoine régional sans impacter désormais ni la vie du cours d’eau ni la migration des truites Fario. 

2e visite de terrain : continuité écologique de la Mérantaise à Gif-sur-Yvette et lutte contre les inondations

Plus loin en aval du parc naturel régional, la ville de Gif-sur-Yvette a connu de nombreuses inondations ces dix dernières années, à l’origine notamment de cinq arrêtés interministériels de catastrophe naturelle. Le Syndicat intercommunal pour l'aménagement hydraulique de la vallée de l'Yvette (Siahvy), porteur du projet, et ses partenaires comme la commune, se sont mobilisés pour réaliser un aménagement durable de ce cours d’eau capricieux. 

L’objectif ? Restaurer la continuité écologique de la Mérantaisevers le réservoir biologique et réduire le risque inondation en stabilisant le cours d’eau lors d’une crue jusqu’à 8m3/s. Suite aux aménagements, l’efficacité des travaux a fait ses preuves ; la crue cinquantennale de juin 2016  n’a pas provoqué d’inondation à Gif-sur-Yvette.