L’AFB et l’ONCFS participent à des actions communes en faveur du faucon pèlerin en Bourgogne-Franche-Comté

Espaces protégés
Métiers
Police de l'environnement

Les 17 et 18 mars 2019, les services départementaux de la Nièvre de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont participé à une journée d’actions communes sur un site classé à faucons pèlerins, sur les rochers de Basseville à Surgy (Bourgogne-Franche-Comté).

Les observations ont permis de confirmer la présence d’au moins un couple de faucon pèlerin sur le site des rochers de Basseville, protégé par un arrêté préfectoral de protection de biotope.

Un couple de faucon pèlerin présent 

D'autres observations ont été faites sur un autre site proche : le site de l’œil de Bœuf. Ce site se trouve en dehors du périmètre de l’arrêté, distant d’environ 800 mètres. 

 

Les oiseaux ont été observés simultanément en vol, indiquant que la ponte n’avait pas encore eu lieu. A plusieurs reprises également, les faucons pèlerins ont été vus à l’aide de longues-vues.

Ils ont été aperçus posés sur le rocher de l’œil de Bœuf, fréquentant notamment un trou dans la roche calcaire. Il semble probable que ce dernier puisse être le lieu de nidification de ce couple, mais cette hypothèse nécessite d’être confirmée par de nouvelles observations. 

Pas d'infraction constatée, mais de la sensibilisation

Aucune infraction n’a été relevée lors des contrôles effectués par les agents de l’ONCFS et de l’AFB.

Ceux-ci en ont quand même profité pour faire de la sensibilisation auprès des usagers du site, notamment auprès des randonneurs.

En effet, un secteur de falaise, précisé sur l’arrêté, doit être maintenu tranquille car il correspond à la zone de nidification potentielle du faucon pèlerin. 

Les agents ont précisé aux promeneurs rencontrés ce qu’implique un arrêté sur un site comme :

  • les limites du site
  • le contenu des restrictions liées à l’arrêté de protection de biotope
  • l’intérêt de conserver la quiétude du site en cette période de nidification du faucon pèlerin. 

Les agents ont pu remarquer la sensibilité de ce lieu au dérangement causé par les grimpeurs, randonneurs ou campeurs.

Ils ont également noté le manque d’information claire et l’absence de panneaux quant à la nidification de l’espèce en falaise. 
 

Un arrêté préfectoral de protection de biotope, c’est quoi ?
  • Les arrêtés de protection de biotope sont des aires protégées à caractère réglementaire, qui ont pour objectif de prévenir la disparition d’espèces protégées.
  • Le site des rochers de Basseville est un habitat important pour le faucon pèlerin, nécessaire à l’alimentation, à la reproduction, au repos et à la survie de cette espèce.
  • En Bourgogne-Franche-Comté, la majorité des pontes de faucon pèlerin a lieu la deuxième quinzaine de mars. La moyenne des pontes est de trois œufs, avec en moyenne deux jeunes à l’envol.
  • Afin de protéger ces habitats ou biotopes, certaines restrictions sont mises en place. Cela peut être l’interdiction d’engins motorisés, la pratique de l’escalade, la présence de déchets ou le camping sauvage.