Parc amazonien de Guyane : une expédition hors norme sur la Mamilihpan

Espaces protégés
Milieu terrestre
Territoires

L’un des objectifs du mécénat qui unit depuis 10 ans GMF et les parcs nationaux de France est d’aider à la réalisation d’actions participant à la préservation et à la restauration de la biodiversité de ces territoires d’exception.

A ce titre GMF a apporté son soutien au Parc amazonien de Guyane pour la mise en œuvre d’une mission scientifique d’envergure sur la Mamilihpan, site en cœur de Parc dont le patrimoine naturel et culturel était resté quasi inexploré jusqu’à aujourd’hui.

La Mamilihpan, site inexploré à l’extrême sud-ouest du Parc national

Situé à l’extrême sud-ouest de la Guyane, la Mamilihpan est un inselberg, c’est-à-dire un petit massif rocheux isolé qui domine significativement une plaine.

Les reliefs du site présentent les seules peintures rupestres connues de Guyane, traces de la présence amérindienne dans cette région de la Haute–Litani. Jusqu’ici aucune information sur son patrimoine naturel n’était référencée.

Un inventaire naturel et patrimonial pluridisciplinaire

Initialement dimensionnée à l’attention de quelques experts naturalistes, cette expédition a suscité un fort engouement. La Direction des affaires culturelles de Guyane s’est associée au Parc national pour mener à bien le projet.

C’est ainsi que, du 2 au 11 octobre 2018, une équipe constituée de 12 personnes d’horizons très divers, accompagnées par un guide amérindien, a investi la Mamilihpan :

  • des spécialistes des habitats forestiers (ONF et IGN),
  • un botaniste (IRD),
  • des ornithologues (association GEPOG et agents du Parc national),
  • un entomologiste (association SEAG),
  • des spécialistes des chauves-souris et des reptiles (Réserve naturelle du Grand Connétable),
  • des archéologues (Centre National de la Préhistoire et indépendant),
  • un journaliste.
Les objectifs de la mission étaient les suivants : 
  • effectuer un inventaire écologique pluridisciplinaire ;
  • réaliser un état des lieux archéologique ;
  • constituer une base iconographique de la roche et de ses abris peints. 

L’ensemble permettant notamment d’évaluer les intérêts biologiques et écologiques du site.

Des résultats prometteurs

L’exploration du site de la Mamilihpan aura donc des répercussions importantes pour la science naturaliste, la connaissance des patrimoines culturels et la reconnaissance d’un site remarquable.

Les rapports scientifiques, en cours de rédaction, annoncent de belles découvertes, tant archéologiques que naturalistes avec l’identification d’espèces rares ou nouvelles pour le territoire. A titre d’exemple la conservatrice de l’Herbier de Guyane a récolté près de 185 échantillons de plantes et plusieurs espèces d’oiseaux très rares en Guyane ont été observées.

Une réunion aura également lieu avec la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Guyane afin d’évaluer la classification du site au titre des espaces naturels.

Suite à la publication des rapports scientifiques, des conférences sont prévues courant 2019 pour présenter les résultats au grand public. Une nouvelle expédition, qui bénéficiera à nouveau du soutien de GMF, est déjà est en cours d’organisation. 

Le mécénat GMF et les parcs nationaux de France 

Partenaires depuis 2008, GMF et les parcs nationaux de France, désormais rattachés à l’Agence française pour la biodiversité, ont reconduit leur engagement en 2018 pour trois années avec pour objectifs principaux de :

  • > Offrir un accès facilité aux territoires des parcs nationaux et à la connaissance de la nature pour tous, y compris aux personnes en situation de handicap physique, auditif, visuel et intellectuel ;
  • > Valoriser l’accessibilité sociale des territoires par l’accueil un dispositif d’accueil privilégié des jeunes en services civiques ;
  • > Œuvrer à la restauration de la biodiversité et à sa protection par la réintroduction ou le suivi d’espèces ;
  • > Contribuer à une politique de prévention des risques efficace sur le territoire des parcs nationaux.

Pour en savoir plus