Visite d’une délégation libanaise au service départemental du Cher de l’Agence française pour la biodiversité

Police de l'environnement
Sensibilisation
Territoires
Vie de l'établissement

Jeudi 29 novembre 2018, une délégation de parlementaires libanais a rencontré les représentants du service départemental du Cher (direction régionale Centre-Val-de-Loire) de l’Agence française pour la biodiversité.

Le service départemental a reçu dans ses locaux le député de la 3e circonscription du Cher et président du groupe d’amitié France-Liban à l’Assemblée nationale, Loïc Kervran, accompagné de quatre députés, de l’ancien ministre de l’Environnement du Liban et d’un fonctionnaire du Parlement libanais.

Présentation de l’Agence

Cette rencontre a été organisée à l’initiative du député du Cher,  les députés libanais souhaitant avoir un échange comparatif sur la gestion des problématiques environnementales.

Dans ce but, Jean-René Dennetière, agent du service départemental du Cher, et Patrice Van Bosterhaudt, chef du service départemental du Cher, ont présenté l’établissement. Ils ont évoqué son rôle dans la protection de la biodiversité et les moyens utilisés pour la mise en œuvre des missions :

  • de connaissance, notamment avec la production des données sur les milieux et les espèces, 
  • de police de l’environnement, consistant au contrôle, à la prévention des atteintes à la biodiversité et aux sanctions judiciaires.

Un échange constructif

Un échange sous forme de questions/réponses  visait à aborder  les questions de :

  • la gestion  des déchets,
  • l’accès à la ressource en eau,
  • la protection de l’environnement par comparaison à la situation au Liban.

Les députés et l’ancien ministre de l’Environnement libanais se sont montrés très intéressés par les solutions et le mode de gestion que la France met en œuvre pour combattre de tels fléaux (ou telles problématiques). 

Un projet de jumelage entre une ville libanaise et Sidiailles dans le Cher est envisagé afin d’appréhender la gestion de l’eau potable dans cette municipalité.

La délégation était également intéressée par le dispositif normatif qui protège l’environnement en France (le code de l’environnement) et le corps de police de l’environnement, ses prérogatives et le dispositif de sanction en lien avec les autorités judiciaires.

Suite à cette rencontre, le député du Cher a exprimé son souhait de venir sur le terrain avec les agents de l’AFB,  ce qui devrait être organisé au printemps prochain.